Alexandre Maral, avec la collaboration de Cyril Pasquier
Les catalogues raisonnés d'inventaire de collection de musée produits par la RMN-GP
Logotype du château de Versailles

Faune grec Mazarin
Statue antique

Illustrations de comparaison
Claude Mellan, Statue antique de marbre d’un faune, haulte de 4 piedz 2 p., au palais des Thuilleries, 1671. Gravure publiée dans André Félibien, Tableaux du Cabinet du roy. Statues et bustes antiques des maisons royales, t. I, 1677. Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, A13-133, pl. 9
Xavier Sandmann, d’après Pointel du Portail, Faune. Gravure publiée dans Jean Vaysse de Villiers, Recueil complet des monumens et perspectives de Versailles, 1830, pl. 106 (détail). Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, GR 115.2.b
Michel-Antoine Garreau, Un Faune, 1816. Dessin. Versailles, Bibliothèque municipale, Ms M 109, p. 297
Descriptif

Inventaire de 1707 : « Une statue antique de marbre blanc, représentant un faune nud, en pied. Il a la teste baissée, regardant en bas, et est couronné de roseaux. Son bras droit est levé et il tient de la main un siflet à sept tuyaux. Le bras gauche est baissé, appuyant le poignet sur un tronc d’arbre, sur lequel pend une peau de bouc, ayant dans sa main un bâton de pastre. Cette figure est d’environ cinq pieds. Le col, les deux bras et les deux cuisses sont cassez en deux endroits chacune et, les deux jambes, au-dessus des chevilles des pieds; le pouce du pied droit et le doigt d’auprès manquent. Il y a deux pièces raportées : une à la cuisse gauche et l’autre à la jambe gauche ».

Inventaire de 1722 : « Une figure antique nue, représentant le Faune qui danse, ayant le nez cassé et un joint au-dessous du col. Le bras gauche, qu’il a élevé, est cassé au deffaut de l’épaule, de la main duquel il tient un siflet champestre, laquelle est restaurée, ainsi que le bras droit. Il a un joint à l’endroit des parties, au milieu de la cuisse qui pose, au-dessous du genou droit et un au-dessus des chevilles. à côté de luy est un tronc d’arbre sur lequel est un morceau de peau de chèvre. Du dessus de la plinte au sommet de la tête, 4 pieds ».

Historique

Antique, exécuté d’après un original du IIe siècle, découvert dans les années 1630 à Rome, près de la basilique des Quatre-Saints-Couronnés, avec un autre Faune (MR 1918).
Acquis vers 1639 par le cardinal Mazarin avec l’autre Faune.
D’abord placé au « palais Cornaro dans le district de Trévi » (Michel, 1999, p. 53), puis dans la galerie haute du palais Mazarin à Paris, où il est inventorié en 1661.
Acheté en 1665 par Colbert pour le compte de Louis XIV pour un montant de 3000 livres avec le Faune (MR 1918).
Représenté en 1671 par Claude Mellan au palais des Tuileries.
Installé au bosquet du Dauphin entre 1681, l’œuvre n’étant pas attestée par le guide de Combes, et 1686.
Transféré, suite à la destruction du bosquet du Dauphin, dans la salle centrale du bosquet du Rond-Vert, à l’ouest.
Installé entre avril 1845 et août 1848 au bosquet des Dômes.
Transféré en juillet 1894 au bosquet de l’Étoile, dans l’angle sud-ouest de l’allée pentagonale.
Déposé au plus tard en février 1937 pour restauration.
Revenu à Versailles en avril 1937 et installé au mois de juin dans la salle des Hocquetons.
Transféré en 1982 dans la galerie Basse en pendant du Faune cymbalier (MR 1852) de Giovanni Battista Foggini.

Pouce et secundus du pied droit signalés manquants par l’inventaire de 1707 et deux pièces à la jambe gauche rapportées ; nez et bras gauche mentionnés cassés et main droite, tenant une flûte de pan, signalée restaurée par l’inventaire de 1722.
Bras « démembré » remis en place en 1723 par Jean Hardy.
Restauré en juillet 1730 par le même : sommet de la tête avec la couronne de pampres remis en place, branche pour couvrir le sexe et sabot sous le pied droit refaits en plomb.
Trois orteils du pied gauche, dont le gros orteil, et « gras » de la jambe gauche signalés manquants en 1750 ; col, trois parties du bras droit, deux parties du bras gauche, deux parties de la jambe droite et haut de la cuisse, jambe gauche au-dessus de la cheville et milieu et haut de la cuisse à mastiquer.
Nez, dessus de la tête, deux bras, bout du pied droit (avec morceau sous la sandale), trois orteils avec une partie du pied gauche, un morceau à la jambe gauche, quatre au bas du dos et sexe signalés en 1788 à rapporter.
Avant-bras et partie du bras gauches manquants sur le dessin de Michel-Antoine Garreau.
Statue, divisée en huit parties, remise « avec précision dans sa position naturelle » et fortement restaurée au troisième trimestre 1819 par Jean-François Lorta : de nombreux morceaux de marbre rapportés passim, nez, trois doigts de la main gauche avec la cymbale, moitié de l’avant-bras droit (qui manquait) avec la main et la cymbale, deux orteils (dont le gros orteil) du pied droit et bout du pied gauche (dont le gros orteil et deux autres) refaits.
Tête en deux morceaux, pièces aux bras, aux jambes et au pied droit restaurées entre 1850 et 1864. Ces restaurations mentionnées en 1864 à refaire.
Trois doigts de la main droite signalés manquants en 1893; note portée en marge indiquant que l’œuvre est « inutilisable ».
Restauré au premier semestre 1893 par Jules-Louis Mabille.
Signalé ruiné en 1920.
Main droite, joints au bras droit, cymbale tenue de la main gauche et joints de la jambe gauche refaits au premier semestre 1937 par Eugène Rudier.

Commentaire

Faune qualifié de « grec » au xviie siècle par Henri Sauval pour le distinguer de son pendant, dit « romain ».

Sources

Inventaire Mazarin, 1653, p. 357, no 39.
Inventaire Mazarin, 1661, p. 234, no 1410 (estimé 2000 livres).
Inventaire des sculptures des jardins de Versailles, 1686, p. 97, no 162.
État des bustes et figures de marbre, 22 juillet 1693, no 37 (Faune grecque [sic]).
Inventaire des sculptures des jardins de Versailles, 1er janvier 1694, no 150.
Description des jardins de Versailles par Jourdain, janvier 1695, fol. 35vo.
Explication du sujet des sculptures des bosquets de Versailles, [1699-1700], fol. 1.
Inventaire des sculptures, 1707, p. 77-78.
Inventaire des sculptures, 1722, p. 103-104.
Mémoire de sculpture par Hardy, 1723.
Mémoire de sculpture par Hardy, 1730-1.
État des marbres des jardins de Versailles, 16 septembre 1750.
Description par Durameau, 1787, p. 148.
État des restaurations à faire aux sculptures de Versailles et de Trianon par Dejoux en 1788.
Garreau, 1816, p. 297.
Mémoire des restaurations faites par Lorta entre juillet et septembre 1819.
Inventaire des sculptures des jardins de Versailles, [1819].
Lettre de Beaumont à Cailleux du 27 mars 1845.
État des travaux de sculpture en cours d’exécution à Versailles, août 1848.
État des sculptures des jardins des résidences impériales, 1863-1864, p. 30.
Lettre de Kaempfen à Bourgeois du 6 octobre 1892.
Liste des restaurations à exécuter aux sculptures des jardins de Versailles et Trianon, 20 février 1893.
Correspondance des conservateurs du musée de Versailles, 1893-1903, Lettres de Pierre de Nolhac à Marcel Lambert des 2 et 3 juillet 1894.
Recensement des piédestaux vacants des jardins de Versailles, octobre 1920.
Lettre de Rudier à Brière du 12 février 1937.
Notes de Brière des 12 février et 12 avril 1937.
Lettre de Brière du 25 février 1937.
Mémoire de sculpture par Rudier, 1er juillet 1937.
Note de Brière du 9 décembre 1937.

Plans

Lepautre, 1711, fol. 33vo-34 « Plan du bosquet Dauphin », no 1.
Raymond, d’après Girard, 1714, no 13.
Delagrive, 1753, Bosquet Dauphin, no 4.
Hervet, 1768, Bosquet Dauphin, no 4.
Contant de La Motte, 1783, Ancien Théâtre d’Eau, no 5.
Picquet, 1821, Rond Vert, no 3 (réputé d’après l’antique).

Sources figurées
Bibliographie

Félibien, 1677, p. 17, no XIV.
Piganiol de La Force, 1701, p. 314.
Félibien, 1703, p. 306-307.
Sauval, 1724, t. II, p. 177.
Dezallier d’Argenville, 1755, p. 103.
Piganiol de La Force, 1764, t. II, p. 181.
Almanach de Versailles, 1789, p. 55.
Almanach de Versailles, 1797, p. 17.
Almanach de Versailles, 1800, p. 39.
Duchesne, 1804, p. 82.
Duchesne, 1806, p. 85.
Duchesne, 1810, p. 143.
Duchesne, 1815, p. 141.
Duchesne, 1821, p. 114.
Vaysse de Villiers, 1822, p. 176.
Vaysse de Villiers, 1827, p. 230.
Guide du voyageur, 1837, p. 162.
Soulié, 1859-1861, t. III, 1861, p. 520.
Rémilly, 1899, p. 45.
Michon, 1926, p. 146-147 et 150.
Chantelou, 1930, p. 130.
Pinatel, 1963, p. 47, 64, 87 et 224-227.
Haskell, Penny, 1988, p. 230.
Hoog, 1993, p. 144, no 604.
Michel, 1993, p. 8-10.
Schnapper, 1994, p. 306-308.
Michel, 1999, p. 53, 55, 65, 76-77, 316, 355, 368, 515, 516, 523, 525 et 600-601.
Aumaître, Morisseau, 2003, p. 19, 20 (fig. 5) et 25.
Hedin, 2004, p. 80.
Les antiques du Louvre, 2004, p. 44-45, 48 et 50 (J.-L. Martinez), 80-81 et 86 (G. Bresc-Bautier).
Cat. exp. Versailles et l’Antique, 2012, p. 24, 30, 38 (cat. 5, notice d’A. Maral), 50 (J.-L. Martinez) et 79-82 (Piccinelli-Dassaud).
Maral, 2013, p. 222 et 228.
Maral, 2018-1.

Index
Œuvre en rapport dans la collection
Copyrights

Étapes de publication :
2021-07-21, publication initiale de la notice rédigée par Alexandre Maral et Cyril Pasquier

Pour citer cet article :
Alexandre Maral et Cyril Pasquier, Faune grec Mazarin, dans Catalogue des sculptures des jardins de Versailles, mis en ligne le 2021-07-21
https://sculptures-jardins.chateauversailles.fr/notice/notice.php?id=46

Choix du dossier où ajouter la notice

Vous devez sélectionner un dossier ou en créer un nouveau.
Vous devez saisir un nom de dossier.

Connexion

Courriel inconnu ou mot de passe incorrect. Veuillez réessayer.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous n'êtes pas encore inscrit ? Créer un compte
Vous avez oublié votre mot de passe ? Cliquez ici