Alexandre Maral, avec la collaboration de Cyril Pasquier
Les catalogues raisonnés d'inventaire de collection de musée produits par la RMN-GP
Logotype du château de Versailles
Jardins de Versailles Bosquets disparus Quinconces du Midi et du Nord

Quinconces du Midi et du Nord

Dans le cadre de la replantation des jardins de Versailles, menée entre 1774 et 1776, les bosquets de la Girandole et du Dauphin furent remplacés par les quinconces du Midi et du Nord.

Du décor sculpté des anciens bosquets ne furent conservés que les termes.

Leur disposition est connue par les plans (fig. 1 et fig. 2) qui figurent dans le Coup d’œil de Louis-Jacques Durameau de 178711. Description par Durameau, 1787, p. 135-136 (quinconce du Midi) et 145-146 (quinconce du Nord). Les descriptions publiées par l’Almanach de Versailles, ainsi que le Nouveau plan de Versailles publié par Contant de La Motte en 1783 restent fidèles à la liste des termes qui se trouvaient dans les bosquets de la Girandole et du Dauphin, ce qui laisse penser que la replantation ne fut pas immédiatement suivie de la remise en place des termes selon leur nouvelle disposition..

Jardins de Versailles - Plan du quinconce du Midi
fig. 1 - Louis-Jacques Durameau, Plan du quinconce du Midi, 1787. Dessin. Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, Vms 138, p. 136 © Château de Versailles / Christophe Fouin
Jardins de Versailles - Plan du quinconce du Nord
fig. 2 - Louis-Jacques Durameau, Plan du quinconce du Nord, 1787. Dessin. Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, Vms 138, p. 146 © Château de Versailles / Christophe Fouin

À cette date, le quinconce du Midi comportait, dans sa partie centrale, huit termes. Soit, dans l'ordre de numérotation du plan (fig. 1) : les termes de Pomone (MR 1974), d’Hercule (Hercule au serpent, MR 2034), de Flore (Hébé, dite aussi Flore, MR 1934) et de Morphée (Anchimole, dit aussi Morphée, MR 2000), tandis que ceux de Pallas (Minerve, MR 1967), de Vertumne ou d’un Jeune homme avec les attributs d’Hercule (Hercule, dit aussi Vertumne, MR 1940), de Bacchante (MR 1899) et d’un Jeune homme symbolisant le Jardinage (Aruncus, dit aussi Un moissonneur et Vertumne, MR 1976) étaient disposés en périphérie.

À la suite du quinconce du Midi, Durameau mentionne le Vase à décor d’instruments de musique de Jean Robert (MR 3024), qu’il attribue à tort à Herpin22. Description par Durameau, 1787, p. 137.. Ce vase était encore situé à l’entrée de l’allée Royale par le plan de Contant de La Motte en 1783. Il est probable qu’il fut transféré dans la niche faisant face à l’entrée occidentale du quinconce du Midi après cette date. Il fut réinstallé à son premier emplacement en 2000.

En 1787, le quinconce du Nord comportait également huit termes. Soit, dans l'ordre de numérotation du plan (fig. 2) : dans sa partie centrale, ceux d’un Jeune Faune (Faune, MR 1919), de L’Abondance ou La Libéralité (Adrastée, dite aussi La Libéralité ou L’Abondance, MR 1975), d’un Satyre (Pan, dit aussi Satyre, MR 1986) et de Flore (MR 1933) ; en périphérie, ceux de L’Hiver (MR 1945), de Cérès (Cérès, dite aussi L’Abondance et Isis, MR 1991), de Pan (Podalire, dit aussi Bacchus, MR 1984) et d’une autre Cérès, due à Jean-Baptiste Théodon (MR 2098).

À la suite du quinconce du Nord, Durameau mentionne le Vase à décor d’instruments de musique de Jacques Herpin (MR 3023)33. Description par Durameau, 1787, p. 146.. Ce vase était encore situé à l’entrée de l’allée Royale par le plan de Contant de La Motte en 1783. Il est probable qu’il fut transféré dans la niche faisant face à l’entrée occidentale du quinconce du Nord après cette date. Il fut réinstallé à son premier emplacement en 2000.

Curieusement, la Notice des tableaux, statues, vases, bustes, etc. composant le musée spécial de l’École française ne mentionne que les termes du quinconce du Midi, qui sont au nombre de neuf44. Notice du Musée spécial, [1801-1802], p. 122. : Flore (Hébé, dite aussi Flore, MR 1934), Hercule (Hercule au serpent, MR 2034), Pomone (MR 1974), Priape (Aruncus, dit aussi Un Moissonneur et Vertumne, MR 1976), L’Hiver (MR 1945), Priape (Hercule, dit aussi Vertumne, MR 1940), Morphée (Anchimole, dit aussi Morphée, MR 2000) et deux termes (Minerve, MR 1967 et Bacchante, MR 1899).

En dehors de cette dernière source, toutes les autres confirment l’état décrit par Durameau, notamment le plan publié par Charles Picquet en 1821 et ceux publiés par Masson en 1903 (fig. 3 et fig. 4).

Jardins de Versailles - Quinconce du Midi, 1778, anc. Bosquet de la Girandole
fig. 3 - Quinconce du Midi, 1778, anc. Bosquet de la Girandole, publié dans A. et M. Masson, Plans des bosquets du parc de Versailles, 1903, pl. 6. Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, bibliothèque de la Conservation, C VERS parc 1903 © Château de Versailles / Christophe Fouin
Jardins de Versailles - Quinconce du Midi, 1778, anc. Bosquet de la Girandole
fig. 4 - Quinconce du Nord, 1778, anc. Bosquet du Dauphin, publié dans A. et M. Masson, Le Parc de Versailles, 1903, pl. 7. Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, bibliothèque de la Conservation, C VERS parc 1903 © Château de Versailles / Christophe Fouin

Les quinconces ont été détruits en 2000, à l’occasion de la reconstitution des bosquets de la Girandole et du Dauphin.

9. Description par Durameau, 1787, p. 135-136 (quinconce du Midi) et 145-146 (quinconce du Nord). Les descriptions publiées par l’Almanach de Versailles, ainsi que le Nouveau plan de Versailles publié par Contant de La Motte en 1783 restent fidèles à la liste des termes qui se trouvaient dans les bosquets de la Girandole et du Dauphin, ce qui laisse penser que la replantation ne fut pas immédiatement suivie de la remise en place des termes selon leur nouvelle disposition.
10. Description par Durameau, 1787, p. 137.
11. Description par Durameau, 1787, p. 146.
12. Notice du Musée spécial, [1801-1802], p. 122.