Alexandre Maral, avec la collaboration de Cyril Pasquier
Les catalogues raisonnés d'inventaire de collection de musée produits par la RMN-GP
Logotype du château de Versailles

Laocoon
Jean-Baptiste Tuby (1629-1700), Jean Rousselet (1656-1693) et Philibert Vigier (1636-1719)

Illustration de comparaison
Agence des Bâtiments du roi, Laocoon, vers 1700. Dessin. Paris, Bibliothèque nationale de France, département des Estampes et de la Photographie, RESERVE FB-26-FOL, dessin no 1992 (microfilm F 001748)
Descriptif

Inventaire de 1707 : « Un grouppe de marbre blanc représentant le Laocoon attaqué par les serpens avec ses deux enfans. Le Laocoon, nud, est assis sur une draperie posée sur un piédestal et a la teste entourée d’une couronne de lauriers. Il tient de la main droite, levée, et de la gauche, baissée, un serpent qui passe par-derrière son dos et le mord à la hanche; un autre serpent entortille ses jambes et celles de ses deux enfans et pique sous la mamelle droite l’un d’eux qui a la main droite posée sur la teste de ce serpent pour l’en empêcher. La figure du Laocoon est d’environ huit pieds et, les deux enfans, d’environ quatre pieds et demi. Chaque figure est d’un morceau rapportez [sic] ensemble. Ce grouppe a esté copié d’après l’antique par Baptiste Tuby en 1695 ».

Inventaire de 1722 : « Un grouppe, copie d’après l’antique de la grandeur de l’original, représentant Laocoon avec ses deux enfans entortillez de serpens. De l’extrémité du bras au-dessus de la plinte, il a 6 pieds 3 pouces, laquelle plinte a 4 pieds 7 pouces sur la face et 2 pieds 5 pouces par le côté. Ce grouppe est de trois morceaux […]. Par M. Thubye ».

Historique

Paiements mentionnés par les sources comptables à Jean-Baptiste Tuby, pour le « groupe de marbre de Laocoon », d’avril 1684 à septembre 1696 (travail explicitement mentionné en cours d’avril 1685 à septembre 1696).
Mémoire arrêté le 17 mars 1693 ; parfait paiement pas encore versé en novembre 1694, date à laquelle il reste à faire quelques retouches au groupe.
Paiement de 125 livres à Nicolas Coustou, « pour les ouvrages qu’il a faits au Laocoon de marbre du jardin de Trianon », probablement de petites interventions liées au transport de l’œuvre, le 17 avril 1701.

Commandé par Louvois, d’après un modèle en plâtre fourni à Jean-Baptiste Tuby le 21 janvier 1684, d’après l’antique du palais du Belvédère, et un modèle de la figure du seul Laocoon, livré le 21 avril 1685, tirés de la salle des Antiques du Palais-Royal à Paris.
Exécuté par Jean-Baptiste Tuby, aidé de Philibert Vigier et Jean Rousselet qui sculptèrent chacun un enfant. Participation de Vigier qui « a fait un des enfans de Laocon [sic] » attestée par la liste de Louvois du 31 janvier 1687.
Bras droit et épaule droite de Laocoon restant à retoucher en novembre 1694.
Remarqué en 1698 par Martin Lister dans l’atelier de Tuby aux Gobelins.
Installé en 1701 dans les jardins de Trianon, « dans le petit jardin au bout de Trianon-sous-Bois », le charpentier François Dumagny ayant été rétribué les 27 mars et 2 août 1701 pour « le transport du groupe de Laocoon des Gobelins à Trianon ».
Transféré le 19 juillet 1850 au nord de l’entrée de l’allée Royale, sur une proposition de Théodore Salmon reprise par Eudore Soulié.
Déposé en novembre 2012.
Envoyé en 2013 à Arles, pour présentation, au musée départemental Arles antique, dans le cadre de l’exposition Rodin, la lumière de l’antique.
Conservé depuis 2013 en réserve à Versailles.
Aujourd’hui présenté à Versailles, dans la nef de la Petite écurie.

Un bras de Laocoon et tête du serpent brisés le 10 janvier 1776 par la chute d’un arbre.
Main droite de chaque enfant et gros orteil du pied droit de Laocoon mentionnés en 1788 et 1812 à rapporter.
Deux masses de cheveux, gros orteil du pied droit de Laocoon et mains droites (en entier) des enfants refaits, « très grande quantité de fentes » au bras droit, au dos de Laocoon et au serpent remastiquées entre janvier et juin 1816 par Jean-François Lorta.
Main droite de l’aîné et quatre doigts de la main droite du cadet, gros orteil et un autre doigt du pied droit de Laocoon refaits en juillet 1848 par Jean-Baptiste Beaumont.
Un doigt, une mèche de cheveux, un pied [sic, probablement seulement un orteil] de Laocoon et main droite de chaque enfant mentionnés en 1864 refaits, vraisemblablement entre janvier et mars 1855.
Avant-bras gauche de l’un des enfants [sic, probablement l’avant-bras droit du cadet] brisé au cours d’une tempête le 27 février 1860.
Quatre doigts de l’un des enfants et un doigt de l’autre enfant mentionnés en juin 1888 à restaurer.
Main droite de chaque enfant et morceaux du serpent refaits entre août et décembre 1942 par Georges Chauvel.
Bras droit de Laocoon, endommagé, et bras droit du cadet, cassé par la chute d’une branche, restaurés en 1966 par Jacques Touzet.
Deux doigts de l’une des mains d’un enfant refaits en 1968 par Jacques Touzet.
Main et avant-bras et main droits du cadet et main droite de l’aîné encore présents en mai 1974.
Doigts de la main droite du cadet et doigts de la main droite de l’aîné, à l’exception du pouce, manquants vers 1990.

Commentaire

François Girardon a pu être associé à la restitution des parties manquantes du groupe original.
Probablement pressenti pour remplacer la version en bronze du Laocoon disposée sur le parterre de l’Orangerie, comme le suggère la vue d’Étienne Allegrain, peinte entre 1688 et 1693, qui montre par anticipation le groupe de marbre sur le parterre de l’Orangerie.

Sources

Mémoire des figures sorties du magasin des Antiques sur ordre de Louvois, 1683-1687.
Comptes des Bâtiments du roi, 1664-1715, II, 438, 623, 989 ; III, 92 ; IV, 48, 709, 737.
Liste de Louvois du 31 janvier 1687.
Mémoire du 28 août 1689, p. 241.
Estimation du 15 août 1692, p. 247 (estimé 8500 livres, soit 5000 livres pour Laocoon, 2000 pour l’aîné et 1500 pour le cadet).
Lettre de Desgodetz du 13 novembre 1694.
État des sommes dues à Tuby au 21 avril 1697.
Voyage de Lister, 1698, p. 132.
Mémoire des ouvrages à faire entre septembre et décembre 1699, fol. 166vo, no 65.
Inventaire des sculptures, 1707, p. 44-45.
Inventaire des sculptures, 1722, p. 128.
État des sculptures des jardins de Trianon, janvier 1775.
Rapport de Bocquillon du 10 janvier 1776.
Description par Durameau, 1787, p. 166.
État des restaurations à faire aux sculptures de Versailles et de Trianon par Dejoux en 1788.
Rapport de Picault, Richard et Varon, 18 juin 1794, Estimé 70000 livres.
Liste des restaurations à exécuter en 1813 aux sculptures des jardins de Versailles et Trianon par Lorta, 15 novembre 1812.
Mémoire des restaurations faites par Lorta entre janvier et juin 1816.
Inventaire des sculptures des jardins de Versailles, [1819].
État des travaux de sculpture en cours d’exécution à Versailles, juillet 1848.
Lettre de Longpérier à Jeanron du 24 mai 1849.
Lettre de Soulié à Laborde du 8 mars 1850.
Lettre de Laborde au comte de Nieuwerkerke du 13 juin 1850.
Lettre de Baroche à Bineau du 22 juin 1850.
Lettre de Questel à Bineau du 28 juin 1850.
Rapport du 21 juillet 1850.
État des restaurations en cours d’exécution, [24 mars 1855].
Lettre de Soulié au comte de Nieuwerkerke du 27 février 1860.
État des sculptures des jardins des résidences impériales, 1863-1864, p. 8.
Liste de sculptures des jardins de Versailles à restaurer, 18 juin 1888.
Mémoire de sculpture par Chauvel, 18 décembre 1942.
Devis de restauration de sculptures en marbre, soumission du 6 mars 1966.
Devis de restauration de sculptures en marbre, soumission du 16 mars 1968.

Plans

Contant de La Motte, 1783, Trianon, no 25.
Picquet, 1821, Bosquet du Laocoon, no 1 (Laocoon avec Éthro et Mélanthus, ses fils).

Sources figurées

Allegrain, vers 1688-2.
Agence des Bâtiments du roi (fonds Robert de Cotte), vers 1700, no 1992 (microfilm F 001748) « Loocon. Il estoit aux Gobelins / Il est présentement à Trianon ».
Martin, 1724.
Vaysse de Villiers, 1830, pl. 117.
Johnson, 1972-1980, 2015.00.015.1474-2015.00.015.1481 (photographies de mai 1974).
Rocher-Gilotte, [1988-1991], p. 147.

Bibliographie

Piganiol de La Force, 1701, p. 360-361.
Dezallier d’Argenville, 1755, p. 131.
Piganiol de La Force, 1764, t. II, p. 244-246.
Dezallier d’Argenville, 1779, p. 158-159.
Dezallier d’Argenville, 1787, t. II, p. 83.
Almanach de Versailles, 1789, p. 59.
Almanach de Versailles, 1800, p. 42.
Duchesne, 1804, p. 91.
Duchesne, 1806, p. 94.
Duchesne, 1810, p. 164.
Duchesne, 1815, p. 163.
Duchesne, 1821, p. 132.
Vaysse de Villiers, 1822, p. 187.
Vaysse de Villiers, 1827, p. 247.
Guide du voyageur, 1837, p. 175.
Soulié, 1859-1861, t. III, 1861, p. 510.
Nolhac, 1906, p. 118.
Nolhac, 1911, p. 262.
Gébelin, 1937, p. 105.
Marie, 1976, p. 175-178.
Souchal, 1977-1993, t. I, 1977, p. 160, no 26 (Coustou); t. III, 1987, p. 270, no 4 (Rousselet) ; p. 355, no 60 (Tuby); p. 445, no 5 (Vigier).
Haskell, Penny, 1988, p. 260.
Cat. exp. D’après l’antique, 2000, p. 66.
Cat. exp. Versailles et l’Antique, 2012, p. 135 (A. Maral) et 158 (G. Bresc-Bautier).
Cat. exp. Rodin, 2013, p. 130-132, cat. 64 (notice d’A. Maral).
Maral, 2015, p. 170-171, fig. 134.
Maral, Pasquier, 2018, p. 103 et 104 (fig. 8).

Index

Index iconographique :
Laocoon ; Serpent

Cette sculpture appartient aux ensembles :
Allée Royale
Jardin des Marronniers

Œuvre en rapport dans la collection
Copyrights

Étapes de publication :
2021-07-21, publication initiale de la notice rédigée par Alexandre Maral et Cyril Pasquier

Pour citer cet article :
Alexandre Maral et Cyril Pasquier, Laocoon, dans Catalogue des sculptures des jardins de Versailles, mis en ligne le 2021-07-21
https://sculptures-jardins.chateauversailles.fr/notice/notice.php?id=229

Choix du dossier où ajouter la notice

Vous devez sélectionner un dossier ou en créer un nouveau.
Vous devez saisir un nom de dossier.

Connexion

Courriel inconnu ou mot de passe incorrect. Veuillez réessayer.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous n'êtes pas encore inscrit ? Créer un compte
Vous avez oublié votre mot de passe ? Cliquez ici