Alexandre Maral, avec la collaboration de Cyril Pasquier
Les catalogues raisonnés d'inventaire de collection de musée produits par la RMN-GP
Logotype du château de Versailles

Persée et Andromède
Pierre Puget (1622-1694)

Illustration de comparaison
Agence des Bâtiments du roi, Persée et Andromède, vers 1700. Dessin. Paris, Bibliothèque nationale de France, département des Estampes et de la Photographie, RESERVE FB-26-FOL, dessin no 1996 (microfilm F 001752)
Descriptif

Inventaire de 1707 : « Un grouppe de marbre blanc, représentant Persée en pied qui délivre Andromède. Persée a un casque ailé sur la teste. Il détache, de la main droite, les chaînes qui la tiennent attachée au rocher ; elle a son bras droit appuyée [sic] sur sa teste et, le gauche, sur celuy de Persée, qui la soutient, et, au-dessous, on voit un petit Amour qui veut arracher une des chaînes. Sur la terrasse sont l’espée et le bouclier de Persée avec la teste de Méduse et un écriteau au près [sic] où est écrit Ludovico Magno. La figure de Persée est d’environ sept pieds et demi et le tout, depuis la terrasse jusqu’à l’extrémité de la main de Persée, a de hauteur neuf pieds quatre pouces. Ce grouppe est fait par Puget. Au-dessous du poignet droit de Persée il y a un coup de trépan ».

Inventaire de 1722 : « Un grand grouppe de deux figures, une d’homme et une de femme, représentant Persée qui délivre Andromède. Il est coeffé du casque ailé et soutient de son bras gauche le droit de la femme, à chacune desquelles mains il manque un doigt, et est en action d’arracher de la droite les chaînes qui sont au haut du rocher. Aux pieds de la femme est un enfant représentant l’Amour qui luy aide à la délivrer. Sur le rocher, qui leur sert de plinte, est la rondache, l’épée, la tête de Méduse et les talonnières de Persée ; il a 3 pieds 6 pouces en quarré. Tout le grouppe entier a 9 pieds 6 pouces de haut […]. Par M. Puget ».

Historique

Paiement mentionné par les sources comptables à l’intendant de Toulon, Jean-Louis Girardin de Vauvré, le 11 février 1685, « pour son remboursement de pareille somme [4000 livres] par luy payée au nommé Puget, sculpteur, à compte de la figure de marbre qu’il a faite, représentant Andromède ».
Parfait paiement à Pierre Puget le 1er juillet 1685, à hauteur de 15000 livres, « pour le prix du groupe d’Andromède qu’il a fait en marbre pour le service de S.M ».
Gratification versée à François Puget, fils du sculpteur, le 15 juillet 1685, « en considération du voyage qu’il a fait pour conduire la figure d’Andromède de Marseille à Versailles ».
Paiement à Jean Degoullons le 1er décembre 1686 « sur ses ouvrages au pied d’estal d’Andromède ».
Parfait paiement de la sculpture du piédestal le 27 avril 1687, à hauteur de 375 livres.

Exécution commencée en 1678, d’après la lettre adressée le 20 octobre 1683 par Pierre Puget à Louvois publiée par Joseph Bougerel, et achevée en mars 1684.
Acheminé à Versailles entre décembre 1684 et février 1685, sur demande de Louvois de juillet 1684.
Présenté provisoirement devant la grotte de Téthys, les voituriers Vouges et consors ayant été rétribués le 15 avril 1685 pour « avoir mené la figure de marbre d’Andromède, qui estoit devant la grotte du chasteau, au bas de l’allée du Jeu-de-paume, dans le Petit parc ».
Gardé du 19 mai au 12 juillet 1685, dans l’attente de son socle, par le sergent Cottard (ou Godart), selon le libellé des paiements des 3 juin et 22 juillet 1685.
Installé en juillet 1685 à l’entrée de l’allée Royale, selon le souhait de Louis XIV, sur un piédestal sculpté par Jean Degoullons à l’identique du piédestal du Milon de Crotone (MR 2075), formant pendant, sculpté par Pierre Puget..
Entré en 1850 au musée du Louvre à la demande de Léon de Laborde, conservateur au musée du Louvre, où le groupe est aujourd’hui conservé au département des Sculptures.

Un doigt de la main gauche de Persée et un doigt de la main droite d’Andromède signalés manquants en 1722.
Un doigt de la main gauche, signalé manquant en 1750, et pouce de la main droite de Persée, pouces des deux mains et deux doigts de la main gauche d’Andromède et partie de la chaîne mentionnés en 1788 à rapporter ; extrémité du gros orteil du pied droit d’Andromède à restaurer.
Un doigt signalé en 1805 à refaire.
Trois doigts de la main droite d’Andromède refaits en 1818 par Jean-François Lorta ; morceaux rapportés au bras de Persée, à la draperie et au rocher et fort morceau de marbre rattaché à la plinthe.
Index de la main gauche de Persée, main gauche d’Andromède et partie de l’anneau de la chaîne qu’il tient restaurés en octobre 1848 par Pierre Pons.

Commentaire

Présentation de l’œuvre à l’intérieur du château de Versailles, dans la Grande galerie, envisagée en 1795 par le conservateur Hugues de Lagarde.
Proposition faite en 1798 de transférer l’œuvre au musée du Louvre.
Main gauche d’Andromède exécutée par Jean-Baptiste Beaumont, vraisemblablement jamais posée, inventoriée en réserve au musée du Louvre en 1857 (article barré avec l’indication « ne copiez pas cela » en marge).

Sources

Pièces relatives à l’exécution et au transport du groupe de Persée et Andromède, octobre 1683-février 1685.
Correspondance de Louvois, 1683-1684, p. 143, no 405 (Lettre à Pierre Puget du 6 juillet 1684).
Correspondance de Louvois, 1685, p. 244, no 1360 (Lettre à Pierre Puget du 25 mai 1685), p. 253, no 1391 (Lettre à Jean-Louis Girardin de Vauvré du 29 mai 1685), p. 281, no 1484 (Lettre au même du 13 juin 1685) et p. 393, no 1882 (Lettre à Charles Manessier du 10 septembre 1685) et no 1883 (Lettre à Jean-Louis Girardin de Vauvré du même jour).
Comptes des Bâtiments du roi, 1664-1715, II, 591, 637, 666, 724, 736, 765, 991, 998, 1101 et 1176.
Inventaire des sculptures des jardins de Versailles, 1686, p. 76, no 42.
Relation de Tessin, 1687, p. 155.
Inventaire des sculptures des jardins de Versailles, 1er janvier 1694, no 72.
Description des jardins de Versailles par Jourdain, janvier 1695, fol. 16-17.
Description des sculptures des jardins de Versailles, septembre 1697, fol. 84-85 et 88ro.
Description des sculptures des jardins de Versailles, [juin 1698-avril 1699], p. 50-53.
Description des sculptures des jardins de Versailles, [1699-1702], fol. 14.
Inventaire des sculptures, 1707, p. 9-11.
Inventaire des sculptures, 1722, p. 79.
État des marbres des jardins de Versailles, 16 septembre 1750.
Description par Durameau, 1787, p. 121.
État des restaurations à faire aux sculptures de Versailles et de Trianon par Dejoux en 1788.
Rapport de Picault, Richard et Varon, 18 juin 1794, Estimé 80000 livres.
Procès-verbaux du conseil d’administration du Musée central des arts, janvier 1797-juin 1798, p. 230-231 (séance du 17 février 1798).
Devis des restaurations à faire aux sculptures des jardins de Versailles, juillet-août 1805, no 31.
Garreau, 1816, p. 120-121.
Mémoire des restaurations faites par Lorta en 1818.
Inventaire des sculptures des jardins de Versailles, [1819].
État des travaux de sculpture en cours d’exécution à Versailles, 23-29 octobre 1848.
Lettre de Longpérier à Jeanron du 24 mai 1849.
Lettre de Laborde au comte de Nieuwerkerke du 13 juin 1850.
Lettre de Baroche à Bineau du 22 juin 1850.
Lettre de Questel à Bineau du 28 juin 1850.
Inventaire des sculptures modernes, 1857, p. 112.

Plans

Raymond, d’après Girard, 1714, no 89.
Delagrive, 1753, Parterre de Latone, no 19.
Contant de La Motte, 1783, Parterre de Latone, no 18.
Lagarde, 1795.

Sources figurées
Bibliographie

Mercure galant, novembre 1686, p. 208.
Piganiol de La Force, 1701, p. 202-203.
Bachaumont, 1752, p. 33-38.
Bougerel, 1752, p. 38-43.
Dezallier d’Argenville, 1755, p. 90.
Piganiol de La Force, 1764, t. II, p. 58-59.
Dezallier d’Argenville, 1779, p. 110.
Dezallier d’Argenville, 1787, t. II, p. 190-191.
Almanach de Versailles, 1789, p. 40-41 et 50.
Almanach de Versailles, 1797, p. 10 et 14.
Almanach de Versailles, 1800, p. 34.
Notice du Musée spécial, [1801-1802], p. 114-115.
Duchesne, 1804, p. 70.
Duchesne, 1806, p. 72.
Duchesne, 1810, p. 113.
Duchesne, 1815, p. 113.
Duchesne, 1821, p. 86.
Vaysse de Villiers, 1822, p. 153.
Vaysse de Villiers, 1827, p. 199-201.
Guide du voyageur, 1837, p. 140.
Clarac, 1841-1853, t. V, 1851, p. 319, no 2619 B.
Lagrange, 1868, p. 194-207.
Nolhac, 1911, p. 276 et 278.
Walton, 1967, p. 210-213, no 31.
Herding, 1970, p. 103-109 et 178-191, no 43.
Souchal, 1977-1993, t. III, 1987, p. 199-200, no 24.
Bresc-Bautier, Du Mesnil, 1993, p. 39.
Cat. exp. Pierre Puget, 1994, p. 93-96 et p. 196-197, no 72 (dessin préparatoire).
Louvre, 1998, t. II, p. 555.
Maral, 2008, p. 176-177 et 179 (fig. 8).
Cat. exp. Versailles et l’Antique, 2012, p. 252 et 254 (A. Maral).
Maral, 2013, p. 276-278 (repr.).
Maral, 2013-2.
Maral, 2015, p. 184.
Maral, 2019, p. 104-107.

Index

Index iconographique :
Andromède ; Enfant ; Loup (tête) ; Méduse (tête) ; Persée

Cette sculpture appartient à l’ensemble :
Allée Royale

Œuvre en rapport dans la collection
Copyrights

Étapes de publication :
2021-07-21, publication initiale de la notice rédigée par Alexandre Maral et Cyril Pasquier

Pour citer cet article :
Alexandre Maral et Cyril Pasquier, Persée et Andromède, dans Catalogue des sculptures des jardins de Versailles, mis en ligne le 2021-07-21
https://sculptures-jardins.chateauversailles.fr/notice/notice.php?id=736

Choix du dossier où ajouter la notice

Vous devez sélectionner un dossier ou en créer un nouveau.
Vous devez saisir un nom de dossier.

Connexion

Courriel inconnu ou mot de passe incorrect. Veuillez réessayer.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous n'êtes pas encore inscrit ? Créer un compte
Vous avez oublié votre mot de passe ? Cliquez ici