Alexandre Maral, avec la collaboration de Cyril Pasquier
Les catalogues raisonnés d'inventaire de collection de musée produits par la RMN-GP
Logotype du château de Versailles

Marie Leszczynska en Junon
Guillaume Coustou (1677-1746)

Illustration de comparaison
Xavier Sandmann, d’après Pointel du Portail, Louis XV / Marie Leczinska. Gravure publiée dans Jean Vaysse de Villiers, Recueil complet des monumens et perspectives de Versailles, 1830, pl. 121. Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, GR 115.2.b
Historique

Paiement de 2000 livres le 16 mars 1733 à Guillaume Coustou, faisant le parfait paiement de 6000 livres « à quoy monte une figure en marbre représentant la Reyne sous la figure de Junon, qu’il a faite pour le service du Roy depuis 1726 jusqu’et compris 1731 ».

Commandée en 1725 par le duc d’Antin, directeur des Bâtiments du roi.
Prêtée par le roi au duc d’Antin qui fait installer l’œuvre dans les jardins de son château de Petit-Bourg en pendant de Louis XV en Jupiter (MR 1811) de Nicolas Coustou.
Mentionnée en 1736 dans l’inventaire après décès du duc d’Antin sur son piédestal en marbre de Languedoc, vraisemblablement celui de forme galbée (aujourd’hui conservé en réserve à Versailles, à la Poulinière) qui supporta l’œuvre jusqu’en 1850.
Transportée à Versailles au jardin du Dauphin, où elle est attestée par l’édition de 1738 du guide de Piganiol de la Force.
Transférée dans les jardins de Trianon, devant le Buffet d’eau, lors de la replantation des jardins de Versailles entreprise en 1774.
Disposée à une date inconnue, postérieure à 1837, dans les Galeries historiques de Versailles.
Installée dans le vestibule de la cour des Princes avant janvier 1848, date à laquelle Jean-Baptiste Beaumont y replaça la statue après l’avoir moulée.
Attestée en mars et juin 1850 au même emplacement, où l’œuvre est également inventoriée cette année-là, sans numéro et biffée, avec, en surcharge, une note indiquant que l’œuvre ne s’y trouve plus.
Déposée en juillet 1850 au musée du Louvre.
Aujourd’hui conservée au département des Sculptures du musée du Louvre.

Queue du paon signalée en 1788 à goujonner et un petit morceau de draperie à rétablir au ciseau.
Quarante-neuf fleurs de lys ornant le manteau et inscription, portant le nom de la reine, supprimées à l’outil entre novembre et décembre 1792 par les sculpteurs Jules-Hugues et Jean-Siméon Rousseau.
Tête du paon et deux mains mentionnées en 1805 à refaire.
Sceptre, couronne, cinq doigts de la main droite, fleurs de lys, armes de France de la figure principale, pied gauche de l’enfant et tête du paon avec le cou refaits et draperie baissée, « pour laisser la saillie convenable aux fleurs de lis et reformer les plis de la draperie du manteau avec la plus grande précision », au quatrième trimestre 1822 par Jean-François Lorta ; après restauration, statue poncée « dans tous ses détails ».
Trente-trois fleurs de lys sur le manteau, fleur de lys sur le sceptre et couronne supprimées, fonds refaits et parties ragréées en 1831 par Jean-Baptiste Beaumont « avec beaucoup d’attention pour que ces changemens n’altèrent pas cette figure ».

Commentaire

Le catalogue de la sculpture française au musée du Louvre mentionne par erreur la saisie de l’œuvre à la Révolution et un passage par le musée des Monuments français de 1795 à 1816.
Inventoriée devant le Buffet d’eau par l’inventaire datable de 1819 et l’inventaire des Musées royaux.
Mise à l’abri sollicitée en février 1831 par Jean-Baptiste Beaumont afin d’éviter que l’œuvre ne soit vandalisée.

Plans

Delagrive, 1753, Petit bosquet, no 3.
Contant de La Motte, 1783, Trianon, no 21 (La Reine).
Picquet, 1821, La Cascade, no 3 (La reine Marie Lekzinsky).

Sources figurées

Clarac, 1826-1853, t. III, 1832-1834, pl. 368 C, no 2650 B.
Vaysse de Villiers, 1830, pl. 121.

Bibliographie

Piganiol de La Force, 1738, t. II, p. 190.
Dezallier d’Argenville, 1755, p. 106-107.
Dezallier d’Argenville, 1768, p. 130.
Dezallier d’Argenville, 1779, p. 158.
Dezallier d’Argenville, 1787, t. II, p. 308.
Thiéry, 1788, t. II, p. 431.
Duchesne, 1804, p. 91.
Duchesne, 1806, p. 94.
Duchesne, 1810, p. 162.
Duchesne, 1815, p. 162.
Duchesne, 1821, p. 131.
Vaysse de Villiers, 1827, p. 249.
Guide du voyageur, 1837, p. 174.
Janin, 1837, p. 256.
Clarac, 1841-1853, t. V, 1851, p. 329-330, no 2650 B.
Rémilly, 1899, p. 49.
Furcy-Raynaud, 1927, p. 85.
Souchal, 1977-1993, t. I, 1977, p. 143, no 55.
Souchal, 1980, p. 114-116, 169, 254 et 261, no 55 (repr. pl. 28).
Louvre, 1998, t. I, p. 162.
Cat. exp. Versailles et l’Antique, 2012, p. 283 (X. Salmon).
Maral, 2013, p. 316 et 318.

Index

Index iconographique :
Enfant ; Junon ; Marie Leszczynska ; Paon

Cette sculpture appartient aux ensembles :
Jardin du Dauphin
Bassins du Plat-Fond et de la Petite-Gerbe et Buffet d’eau

Œuvre en rapport dans la collection
Copyrights

Étapes de publication :
2021-07-21, publication initiale de la notice rédigée par Alexandre Maral et Cyril Pasquier

Pour citer cet article :
Alexandre Maral et Cyril Pasquier, Marie Leszczynska en Junon, dans Catalogue des sculptures des jardins de Versailles, mis en ligne le 2021-07-21
https://sculptures-jardins.chateauversailles.fr/notice/notice.php?id=704

Choix du dossier où ajouter la notice

Vous devez sélectionner un dossier ou en créer un nouveau.
Vous devez saisir un nom de dossier.

Connexion

Courriel inconnu ou mot de passe incorrect. Veuillez réessayer.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous n'êtes pas encore inscrit ? Créer un compte
Vous avez oublié votre mot de passe ? Cliquez ici