Alexandre Maral, avec la collaboration de Cyril Pasquier
Les catalogues raisonnés d'inventaire de collection de musée produits par la RMN-GP
Logotype du château de Versailles

Fontaine de l’Amour assis sur un dauphin
Gaspard Marsy (1624-1681)

Illustrations de comparaison
Jean Lepautre, Un Amour de bronze, avec son carquois, d’où sortent des flèches d’eau, 1676. Gravure. Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, GR 155, pl. 26
Agence des Bâtiments du roi, Trois sujets de fontaines, vers 1700. Dessin. Paris, Bibliothèque nationale de France, département des Estampes et de la Photographie, FOL-VA-78 (F, 7), microfilm B 10897
Chevojon, Groupe en plomb par Gaspard Marsy / Têtes de femmes et d’enfants. Photographies publiées dans Gaston Brière, Le Parc de Versailles. Sculpture décorative, 1911, pl. XII
Descriptif

Inventaire de 1707 : « Un Amour assis sur un dauphin, tenant son arc de la main gauche, posé sur un char orné de coquilles, ayant deux pieds huit pouces ».

Historique

Paiements mentionnés par les sources comptables à Ambroise Duval, de décembre 1670 à octobre 1671, « à compte d’une figure d’enfant ».
Paiements le 1er août 1710 à la veuve Baraillon « pour peinture et vernis qu’elle a fait à la petite fontaine de l’Enfant du jardin de Trianon » et à Nicolas Spazement.

Exécutée d’après un dessin de Charles Le Brun.
Disposée en 1673 au bosquet du Théâtre d’Eau, dans l’échancrure au nord, face à l’entrée de la pièce centrale du bosquet.
Transférée en 1704 ou 1705 dans les jardins de Trianon, et modifiée : le support de vasques orné de rocaille remplacé par le support actuel, exécuté d’après modèle en plâtre achevé en 1705.
Attestée, à partir de l’édition de 1707 du guide de Piganiol de la Force, dans un « petit cabinet de charmille » au sud du bassin du Plat-Fond.
Représentée au même endroit sur un dessin conservé à la Bibliothèque nationale qui porte la mention « changé en 1710 ».
Transférée, vraisemblablement en 1710 (six cent une livres de soudure ayant été délivrées le 23 mai 1710 au fontainier de Trianon « pour le bassin de l’Enfant », probablement pour l’installation de la fontaine à son nouvel emplacement), dans la Grande Salle Ronde ou Salle des Quatre-Figures des jardins de Trianon, comme l’atteste un second dessin également conservé à la Bibliothèque nationale qui représente le groupe dans un environnement différent.
Transférée au jardin des Sources entre 1713 et 1730 (un plan daté de cette année y attestant le « bassin de Cupidon »), après l’installation en 1713 du groupe en plâtre de Zéphyr et Flore (Vjs 1227) dans la Grande Salle Ronde.

Dorure de « tous les plombs et ornemens » de la fontaine et peinture, « de coloris sur l’or », des motifs de roseaux et fleurs prévues en 1705, selon le Grand état de la dépense ordinaire des Bâtiments du roi.
Peinte en 1710 par la veuve Baraillon et Nicolas Spazement, selon le libellé du paiement du 1er août 1710 à la veuve Baraillon, rétribuée « pour peinture et vernis qu’elle a fait à la petite fontaine de l’Enfant du jardin de Trianon ».
« Vasques du motif supérieur avec les ornementations » refaites en 1902-1903 par Émile-André Boisseau.
Roseaux sous la grande vasque refaits en 1904 par le même.
Parties faibles renforcées et redressées et nouvelle armature en fer forgé exécutée entre 1938 et 1940 par le fondeur Eugène Rudier ; grande vasque, entièrement ouverte, refaite en 1940 par le même.

Commentaire

Groupe en bronze surmontant un support de coquilles en plomb formant trois niveaux de vasques.

Plans

Agence des Bâtiments du roi, [1686], « Bosquet du Téâtre-d’eau [sic] », no 190.
Lepautre, 1711, fol. 50vo-51 « Plan général du palais de Trianon et de ses jardins », no 30 (Fontaine de l’Enfant et du Daufin).
Mariette, 1730, no 5.
Contant de La Motte, 1783, Trianon, no 27.
Picquet, 1821, Petit bosquet, no 2 (Cascade appelée bassin de l’Enfant).
Maral, 2019, Trianon, no 45.

Sources figurées

Lepautre, 1676, pl. 26.
Cotelle, 1688-7.
Agence des Bâtiments du roi (fonds Robert de Cotte), vers 1700-1, microfilm B 10897.
Agence des Bâtiments du roi, premier tiers du xviiie siècle, « Changé en 1710 » (microfilm H 186648) ; « Changé de place en 1713 » (microfilm H 186647).
Guérinet, vers 1900, pl. 141.
Brière, 1911, p. 14, pl. XII.

Bibliographie

Félibien, 1674, p. 69-70.
Piganiol de La Force, 1701, p. 318.
Piganiol de La Force, 1707, p. 383-384.
Piganiol de La Force, 1764, t. II, p. 250.
Vaysse de Villiers, 1822, p. 187.
Vaysse de Villiers, 1827, p. 246.
Soulié, 1852, p. 37.
Nolhac, 1901, p. 136.
Gébelin, 1937, p. 107-108 et 117-118.
Marie, 1976, p. 149-150,153 et 182.
Souchal, 1977-1993, t. III, 1987, p. 52-53, no 37.
Hedin, 1983, p. 167-169, no 31.
Maral, 2013, p. 156 et 294-295 (repr.).
Maral, Amarger, Bourgarit, 2014, p. 92.
Maral, Pasquier, 2017, p. 189-191 (fig. 24.1 et 24.2).
Cat. exp. Chefs-d’œuvre retrouvés, 2022, p. 82-83, cat. 13, fig. 1 (notice de C. Pasquier).

Copyrights

Étapes de publication :
2021-07-21, publication initiale de la notice rédigée par Alexandre Maral et Cyril Pasquier

Pour citer cet article :
Alexandre Maral et Cyril Pasquier, Fontaine de l’Amour assis sur un dauphin, dans Catalogue des sculptures des jardins de Versailles, mis en ligne le 2021-07-21
https://sculptures-jardins.chateauversailles.fr/notice/notice.php?id=317

Choix du dossier où ajouter la notice

Vous devez sélectionner un dossier ou en créer un nouveau.
Vous devez saisir un nom de dossier.

Connexion

Courriel inconnu ou mot de passe incorrect. Veuillez réessayer.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous n'êtes pas encore inscrit ? Créer un compte
Vous avez oublié votre mot de passe ? Cliquez ici