Alexandre Maral, avec la collaboration de Cyril Pasquier
Les catalogues raisonnés d'inventaire de collection de musée produits par la RMN-GP
Logotype du château de Versailles

La Renommée du roi
Domenico Guidi (1625-1701)

Illustration de comparaison
Simon Thomassin, La Renommée du Roy. Gravure publiée dans Simon Thomassin, Recueil des statues, groupes, fontaines, termes, vases et autres magnifiques ornemens du château et parc de Versailles, 1694, pl. 63. Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, GR 159
Descriptif

Inventaire de 1707 : « Un grouppe de marbre blanc, représentant l’Histoire avec des aisles. Elle est assise sur un trophée d’armes et écrit dans un livre posé sur la teste et l’espaule d’un vieillard, qui représente le Temps; il tient de la main gauche une médaille où est le portrait du roy. L’Envie est renversée sous le trophée, ayant son bras droit entortillé d’un serpent et mordant un cœur qu’elle tient dans sa main; elle a la gauche eslevé [sic] pour aracher la draperie de l’histoire. Derrière, sont quatre médailles : l’une représentant Coesar, une autre, Scipion, la troisième, Alexandre et, la quatrième, Trajan. Le grouppe a de hauteur huit pieds dix pouces. Fait à Rome par Dominique Guide en 1682. Les deux pieds de l’envie sont cassez et raportez; l’aisle droite de l’histoire est cassée en deux endroits et il y a trois médailles de mutilées ».

Inventaire de 1722 : « Un grand grouppe de marbre composé de trois figures, dont la principale est une femme ailée représentant l’Histoire, tenant de la main une plume et de la gauche une médaille du portrait de Louis XIIII. Cette médaille est appuyée sur un livre soutenu par une figure qui représente le Temps; aux pieds de ladite figure en est une troisième, renversée, qui décrie [sic] l’Envie, ayant à côté d’elle plusieurs médailles et, sous ses pieds, plusieurs trophées. Les figures sont de la proportion de 7 pieds […]. Ce grouppe fait en Italie par Dominique Guide, Italien ».

Historique

Parfait paiement mentionné par les sources comptables à Domenico Guidi le 26 décembre 1688, pour « le groupe de figures qu’il a fait en marbre et livré pour S.M »., à hauteur de 8870 livres.
Paiement à François Girardon le 4 janvier 1688 « pour son remboursement des journées de sculpteurs qui ont travaillé sous luy à faire la médaille du roy sur le groupe de marbre envoyé à Rome de Dominico Guidy ».

Marbre fourni à Domenico Guidi entre janvier et mars 1679.
Exécuté à Rome, d’après un dessin de Charles Le Brun.
Arrivé avant septembre 1686 à Versailles et disposé à l’intérieur de l’Orangerie.
Transféré avant novembre 1686 sur le parterre de l’Orangerie, le nommé Arteman ayant été rétribué entre août et novembre 1686 « pour avoir transféré la figure du Sr Dominique Guidi dedans l’Orangerie et monté sur le piédestal devant l’Orangerie ».
Situé par le plan correspondant à l’inventaire de 1686 dans l’allée centrale, au centre des quatre parterres méridionaux, emplacement choisi par Louis XIV qui estimait « le travail trop beau pour ne pas le voir de tous les côtés » comme le rapporte Pierre Mignard dans une lettre adressée à Guidi le 27 septembre 1686, citée par Louis Hautecœur.
Inventorié en 1694 à l’entrée du bosquet de la Colonnade où le groupe avait vraisemblablement été installé en 1687, date à laquelle le Laocoon en bronze (Vjs 824) a pris place sur le parterre de l’Orangerie.
Disposé en avril 1699 à l’extrémité de l’allée Royale.
Transféré, sur ordre de Louis XIV du 9 août 1702, à l’arrière du bassin de Neptune.
Portrait du roi dans le médaillon tenu par la Renommée et noms des rois inscrits dans les autres médaillons effacés à l’outil en septembre 1792 par les sculpteurs Jules-Hugues et Jean-Siméon Rousseau.
Portrait restitué en 1816 par Jean-François Lorta ; son modèle terminé à la date du 23 juillet 1816.
Mis à l’abri en 2019.
Aujourd’hui présenté à Versailles, dans la nef de la Petite écurie.

Endommagé en avril 1699 dans sa chute, survenue suite à la rupture d’une grue lors du transfert de l’œuvre, comme en fait état le marquis de Dangeau qui précise « qu’il y aura beaucoup de petites choses à y racommoder ».
Pieds de l’Envie signalés cassés et rapportés, aile droite de la Renommée cassée en deux endroits et trois médailles mutilées par l’inventaire de 1707.
Parties d’une aile de la Renommée, bras et pieds de l’Envie, cotte d’armes mentionnés à rejointoyer et fils à remastiquer en 1750.
Pouce et deux doigts signalés à refaire à l’Envie en 1785-1786 par Nicolas-François Dupré.
Nez, sept feuilles de laurier, un doigt et extrémités de la plume tenue par la figure de la Renommée, une partie de la tête de bélier et extrémité du pied de l’Envie mentionnés en 1788 à rapporter et neuf morceaux de médaillons à réparer.
Restauration sollicitée par le marquis de Cubières en 1816, l’œuvre qui « a beaucoup souffert, […] mérit[ant] assurément bien d’être complètement restauré[e] ».
Médaillon signalé à refaire entièrement par le devis du 11 mai 1816 et nez, deux doigts de la main droite avec la plume, plusieurs morceaux à la jambe, à la draperie et aux ailes de la figure de la Renommée, une grande partie du pied de la figure du Temps, huit grands morceaux aux différents médaillons, deux morceaux à la proue du vaisseau et un grand morceau au bouclier à rapporter ; restauration confiée par Jules Jean-Baptiste François de Chardebœuf, comte de Pradel, directeur général du ministère de la maison du roi, à Jean-François Lorta, rétribué 3000 francs pour ce travail entre août et novembre 1816 (modèle du portrait de Louis XIV terminé au mois de juillet et restauration achevée en novembre).
Nez, deux doigts de la main droite et burin (vraisemblablement la plume tenue de la main droite) refaits en 1831 par Jean-Baptiste Beaumont.
Auriculaire de la main droite et extrémité de la plume tenue par la main droite de la Renommée refaits entre 1850 et 1864.
Auriculaire de la main droite, extrémité de la plume, proue du vaisseau, un médaillon, pied gauche de l’Envie et morceau de draperie mentionnés en février 1893 à restaurer.
Main droite manquante à partir du poignet sur une photographie d’Alexandre Bourdier.
Plume, tenue par la Renommée, manquante sur la photographie publiée en 1906 dans Les Jardins de Versailles de Pierre de Nolhac.
Pied de « femme », probablement le pied droit de l’Envie, refait en 1973 par Jacques Touzet.
Partie supérieure de la plume et extrémité du nez manquants sur la photographie prise par Maryvonne Rocher-Gilotte entre 1988 et 1991.
Fragment médian de la plume tenue par la Renommée, manquant, restitué en 2007 par Olivier Rolland.

Sources

Correspondance des directeurs de l’Académie de France à Rome, 1666-1793, t. I, 1666-1694, p. 76, no 131 (Lettre de Colbert à Charles Errard du 27 janvier 1679) et p. 78-79, no 134 (idem du 9 mars 1679), à la p. 78.
Correspondance de Louvois, 1685, p. 292, no 1524 (Lettre à Matthieu de La Teulière du 20 juin 1685), p. 456-457, no 2063 (Lettre au même du 8 octobre 1685), p. 506, no 2229 (Lettre au même du 11 novembre 1685) et p. 520, no 2284 (Lettre au même du 20 novembre 1685).
Correspondance de Louvois, février 1686, fol. 507 (Lettre à Matthieu de la Teulière du 20 février 1686).
Correspondance de Louvois, août 1686, fol. 479 (Lettre à Matthieu de la Teulière du 27 août 1686).
Comptes des Bâtiments du roi, 1664-1715, II, 894 ; III, 70, 94.
Comptes des Bâtiments du roi, 1686, fol. 99vo.
Inventaire des sculptures des jardins de Versailles, 1686, p. 96, sans no.
Relation de Tessin, 1687, p. 159.
Inventaire des sculptures des jardins de Versailles, 1er janvier 1694, no 141, p. 10 [biffé] et p. 28.
Description des jardins de Versailles par Jourdain, janvier 1695, fol. 38vo-39.
Description des sculptures des jardins de Versailles, [juin 1698-avril 1699], p. 137-139.
Journal de Dangeau, 1684-1720, t. VII, 1699-1700, p. 72 (24 avril 1699).
Description des sculptures des jardins de Versailles, [1699-1702], fol. 37.
Registre des ordres de Louis XIV à Hardouin-Mansart, 1699-1702.
Description des sculptures des jardins de Versailles, 1702, p. 23.
Inventaire des sculptures, 1707, p. 16-17.
Inventaire des sculptures, 1722, p. 89.
État des marbres des jardins de Versailles, 16 septembre 1750.
État des restaurations à faire aux sculptures en marbre des jardins de Versailles et Trianon par Dupré en 1785-1786.
Description par Durameau, 1787, p. 116.
État des restaurations à faire aux sculptures de Versailles et de Trianon par Dejoux en 1788.
Mémoire de Jules-Hugues et Jean-Siméon Rousseau, 10 août-31 décembre 1792.
Pièces relatives à la restauration de la Renommée du Roi par Lorta, avril-juillet 1816.
Pièces relatives à la restauration de la Renommée du Roi par Lorta, avril-novembre 1816.
Compte du musée royal pour l’année 1816.
Garreau, 1816, p. 233.
Inventaire des sculptures des jardins de Versailles, [1819].
Mémoire de sculpture par Beaumont, 4 juillet 1831.
Mémoire de sculpture par Beaumont, 4 juillet 1831-2.
État des sculptures des jardins des résidences impériales, 1863-1864, p. 40.
Liste des restaurations à exécuter aux sculptures des jardins de Versailles et Trianon, 20 février 1893.
Devis de restauration de sculptures en marbre, engagement du 27 mars 1973.

Plans

Agence des Bâtiments du roi, [1686], « Plan du bas de l’Orangerie », no 190.
Raymond, d’après Girard, 1714, no 49.
Delagrive, 1753, Pièce du Dragon, no 2.
Contant de La Motte, 1783, Bassins du Dragon et de Neptune, no 2.
Maral, 2019, no 362.

Bibliographie

Mercure galant, novembre 1686, p. 128-130.
Piganiol de La Force, 1701, p. 214-215.
Piganiol de La Force, 1707, p. 195.
Dezallier d’Argenville, 1755, p. 108-109.
Piganiol de La Force, 1764, t. II, p. 38.
Dezallier d’Argenville, 1779, p. 129.
Dezallier d’Argenville, 1787, t. II, p. 80-81.
Almanach de Versailles, 1789, p. 41 et 49.
Almanach de Versailles, 1797, p. 13.
Almanach de Versailles, 1800, p. 25 et p. 33.
Notice du Musée spécial, [1801-1802], p. 111.
Duchesne, 1804, p. 80.
Duchesne, 1806, p. 83.
Duchesne, 1810, p. 139.
Duchesne, 1815, p. 149.
Duchesne, 1821, p. 111.
Vaysse de Villiers, 1822, p. 148.
Vaysse de Villiers, 1827, p. 193-194.
Guide du voyageur, 1837, p. 171.
Montaiglon, 1857.
Soulié, 1859-1861, t. III, 1861, p. 507.
Guiffrey, 1889, p. 249.
Coüard, 1895.
Nolhac, 1906, p. 75-76.
Nolhac, 1911, p. 284-286.
Hautecoeur, 1912.
Oudinot, 1937, p. 214, 235-236.
Souchal, 1977-1993, t. II, 1981, p. 57, no 70 (Girardon).
Hedin, 1997, p. 247-248, 250 et 283-290 (fig. 101).
Maral, 2008, p. 174 (fig. 1).
Cat. exp. Louis XIV, 2009, p. 44, fig. 3 et 4, p. 112 et 334.
Maral, 2010.
Cat. exp. Versailles et l’Antique, 2012, p. 252 (A. Maral).
Maral, 2013, p. 164, 166-167 (repr.), 268 et 272.
Maral, 2015, p. 227-233, fig. 222, cat. S. 125 (médaillon).
Maral, 2020, p. 149 (fig. 146).

Œuvre en rapport dans la collection
Copyrights

Étapes de publication :
2021-07-21, publication initiale de la notice rédigée par Alexandre Maral et Cyril Pasquier

Pour citer cet article :
Alexandre Maral et Cyril Pasquier, La Renommée du roi, dans Catalogue des sculptures des jardins de Versailles, mis en ligne le 2021-07-21
https://sculptures-jardins.chateauversailles.fr/notice/notice.php?id=197

Choix du dossier où ajouter la notice

Vous devez sélectionner un dossier ou en créer un nouveau.
Vous devez saisir un nom de dossier.

Connexion

Courriel inconnu ou mot de passe incorrect. Veuillez réessayer.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous n'êtes pas encore inscrit ? Créer un compte
Vous avez oublié votre mot de passe ? Cliquez ici