Alexandre Maral, avec la collaboration de Cyril Pasquier
Les catalogues raisonnés d'inventaire de collection de musée produits par la RMN-GP
Logotype du château de Versailles

Atalante Mazarin
Statue antique

Illustrations de comparaison
Claude Mellan, Statue antique de marbre d’une jeune chasseresse, haulte de 3 pieds 7 po., au palais des Thuilleries, 1671. Gravure publiée dans André Félibien, Tableaux du Cabinet du roy. Statues et bustes antiques des maisons royales, t. I, 1677. Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, A13-133, pl. 6
Charles-Paul Furne et Henri-Alexis-Omer Tournier, Le Grand Trianon - Péristyle, [1861]. Photographie. Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon (Service des Archives), V.2016.26.4
Descriptif

Inventaire de 1707 : « Une statue antique, de marbre blanc, représentant la jeune Atalante qui court. Elle est posée sur la jambe gauche et apuye la cuisse contre un tronc d’arbre, ayant la jambe droite levée et étendue en arrière. Une draperie légère luy couvre une partie du corps et tient dans la main gauche un bout de bâton. Cette figure a, de hauteur, trois pieds quatre pouces. Le col et la jambe droite au-dessous du genou sont cassez ; les deux bras, la jambe et la cuisse gauche avec le tronc d’arbre sont raportez ; le bout du nez et trois doigts de la main droite ont été aussi cassez ».

Inventaire de 1722 : « Une figure de l’Athalante antique en action de courir, dont le nez et le menton sont restaurez. Elle a un joint au defaut du col, ainsi que la jambe droite, qui est en l’air, au-dessous du genou ; la gauche, le tronc d’arbre qui la soutient, et les deux bras sont modernes. Il manque trois doigts à la main droite. Du dessus de la plinte au sommet de la tête, 3 pieds ½. Sur un piédestal de marbre blanc, dont le corps est circulaire, orné de quatre consoles, sur lesquelles sont des feuilles de refend ; dans les quatre panaux sont des trophées de chasse. Il a 4 pieds 5 pouces de haut ».

Historique

Paiement mentionné par les sources comptables à Alexandre Rousseau, « pour les ouvrages qu’il a faits au pieddestal de la figure de l’Attalante antique du jardin de Trianon », le 10 septembre 1711.

Inventoriée au palais Mazarin en 1653 et, précisément, en 1661, dans la galerie haute.
Achetée en 1665 par Colbert pour le compte de Louis XIV.
Représentée en 1671 par Claude Mellan au palais des Tuileries.
Reconnue en juillet 1693 dans le magasin de Duchiron à Versailles.
Restaurée en 1694 par Claude Bertin, rétribué le 22 août 1694 « pour avoir racomodé » trois figures de marbre, dont l’Atalante, tirées du magasin de Versailles, « et les avoir esté poser à Marly ».
Installée, selon une note portée sur un dessin conservé à Berlin, en mai 1694 à Marly, où elle est inventoriée en juillet 1695, dans les jardins, au bosquet du côté de Marly, comme provenant du magasin de Versailles.
Inventoriée en magasin à Marly de 1707 à 1710.
Sortie en octobre 1710 des magasins de Marly.
Transportée dans les jardins de Trianon, dans la Grande Salle des Portiques, qui prend alors le nom de Salle d’Atalante.
Installée en 1711 sur un piédestal (MR 2736) exécuté par Alexandre Rousseau.
Transférée après la replantation des jardins de Trianon en 1775-1776, avec son piédestal, au jardin des Sources.
Transfert au musée du Louvre sollicité en 1849 par Théodore Salmon et en 1855 par le comte de Nieuwerkerke, qui signale par erreur que « la statue antique de l’Atalante [est] placée dans le jardin de Trianon, au milieu d’arbustes qui la détériorent », l’œuvre ayant été rentrée à l’intérieur du Grand Trianon au moins trois ans plus tôt ; demande du comte de Nieuwerkerke rejetée par Napoléon III qui souhaite que la statue reste à Trianon.
Mise à l’abri entre 1850 et 1852, avec son piédestal, à l’intérieur du péristyle du Grand Trianon.
Retirée du péristyle en 1863 et portée à la Malmaison.
Transférée le 12 septembre 1870 au musée du Louvre.
Aujourd’hui conservée au département des Antiquités grecques, étrusques et romaines.
Piédestal, présenté après 1894 et jusqu’en 1975 dans l’escalier du Petit Trianon, aujourd’hui conservé en réserve à Versailles, à la Petite écurie.

Restaurée en 1694 par Claude Bertin, légèrement, si l’on considère la modicité de la somme versée au sculpteur.
Extrémité du nez, col, trois doigts de la main droite et jambe droite au-dessous du genou signalés cassés par l’inventaire de 1707.
Doigts manquants refaits en plâtre en 1712 par Jean Hardy.
Nez et menton signalés restaurés par l’inventaire de 1722 et trois doigts de la main droite manquants ; jambe gauche, tronc d’arbre et bras, signalés rapportés par l’inventaire de 1707, réputés modernes par celui de 1722.
Doigts de la main gauche et « deux bouts de rouleau » à la main droite indiqués à refaire en 1785-1786.
Main droite jusqu’au poignet, nez, menton, morceau sur l’œil gauche, coutelas au poignard, bâton tenu de la main gauche, deux masses de cheveux, rubans et nombreux morceaux de draperie mentionnés en 1788 à rapporter.
Menton, nez, main droite et carquois mentionnés en 1805 à refaire.
Signalée « à réparer » par l’inventaire des Musées royaux.
Restaurée en 1826 par Jean-Baptiste Beaumont.
Poignard et un doigt de la main droite refaits en juillet 1848 par Beaumont.

Commentaire

Demandes d’entrée au musée du Louvre par la direction des Musées nationaux puis impériaux en 1849 et 1855.
Remplacée dans les jardins de Marly en 1706 par une copie exécutée en 1703-1704 par Pierre Lepautre (MR 1804) attestée par l’édition de 1707 du guide de Piganiol de la Force (p. 417), saisie à la Révolution et aujourd’hui conservée au département des Sculptures du musée du Louvre.

Sources

Inventaire Mazarin, 1653, p. 357, no 41.
Inventaire Mazarin, 1661, p. 235, no 1412 (estimée 1000 livres).
Comptes des Bâtiments du roi, 1664-1715, III, 967 ; V, 511.
État des bustes et figures de marbre, 22 juillet 1693, no 41.
Inventaire des sculptures des jardins de Marly, 15 juillet 1695.
Inventaire des sculptures, 1707, p. 153-154.
Inventaire des magasins des Bâtiments du roi, 1708, « Estat présent de ce qui est dans les magazins du roy à Marly, suivant l’inventaire vérifié le premier jour de juin 1708 », p. 177.
Inventaire des magasins des Bâtiments du roi, 1710, « Estat présent et général de ce qui est dans les magazins du roy à Marly, suivant l’inventaire vérifié le premier janvier 1710 », p. 124, no 77 et p. 282.
Grand état de la dépense ordinaire des Bâtiments du roi, 1712, p. 608, no 10.
Mémoire de sculpture par Hardy, 1712-1.
Inventaire des sculptures, 1722, p. 137-138.
État des sculptures des jardins de Trianon, janvier 1775.
État des restaurations à faire aux sculptures en marbre des jardins de Versailles et Trianon par Dupré en 1785-1786.
Description par Durameau, 1787, p. 165.
État des restaurations à faire aux sculptures de Versailles et de Trianon par Dejoux en 1788.
Devis des restaurations à faire aux sculptures des jardins de Trianon, juillet-août 1805, no 2.
Inventaire des sculptures des jardins de Versailles, [1819].
Proposition de paiement à Beaumont pour restaurations faites entre octobre et décembre 1826.
État des travaux de sculpture en cours d’exécution à Versailles, juillet 1848.
Lettre de Salmon à Jeanron du 18 janvier 1849.
Lettre du comte de Nieuwerkerke au grand maréchal du Palais du 19 février 1855.
Lettre de Rolin au comte de Nieuwerkerke du 21 février 1855.
Lettre au comte de Nieuwerkerke du 19 octobre 1863.
État des sculptures des jardins des résidences impériales, 1863-1864, p. 61.

Plans

Contant de La Motte, 1783, Trianon, no 26.
Picquet, 1821, Petit bosquet, no 1 (Atalante luttant à la course).

Sources figurées

Mellan, 1671, « Statue antique de marbre d’une jeune chasseresse, haulte de 3 pieds 7 po., au palais des Thuilleries ».
Agence des Bâtiments du roi, vers 1695-1713-1, pl. 17 « Place d’Attalante ».
Agence des Bâtiments du roi, fin du xviie-début du xviiie siècle, Hdz 2700.
Furne et Tournier, 1861.

Bibliographie

Félibien, 1677, p. 14, no IV (Chasseresse).
Piganiol de La Force, 1701, p. 393-394.
Félibien, 1703, p. 295-297.
Dezallier d’Argenville, 1779, p. 155.
Duchesne, 1804, p. 91.
Duchesne, 1806, p. 94.
Duchesne, 1810, p. 164.
Duchesne, 1815, p. 162.
Duchesne, 1821, p. 133.
Vaysse de Villiers, 1822, p. 187.
Vaysse de Villiers, 1827, p. 246.
Guide du voyageur, 1837, p. 175.
Soulié, 1852, p. 5.
Soulié, 1899, p. 151.
Souchal, 1977-1993, t. II, 1981, p. 378-379, no 12 (Lepautre).
Rosasco, 1980, p. 546-548, no 7.
Bresc-Bautier, Pingeot, 1986, t. II, p. 271-273, no 226.
Louvre, 1998, t. II, p. 468 (Atalante) et 713 (piédestal).
Michel, 1999, p. 310 (fig. 56), 316, 355, 368, 515, 525, 528 et 600-601.
Cat. exp. D’après l’antique, 2000, p. 60 et 67.
Aumaître, Morisseau, 2003, p. 25.
Les antiques du Louvre, 2004, p. 47-48, fig. 40, p. 50 et 53 (J.-L. Martinez), 80, 85 et 86 (G. Bresc-Bautier).
La sculpture en Occident, 2007, p. 318 (J.-P. Samoyault).
Cat. exp. Versailles et l’Antique, 2012, p. 30 (A. Maral), 51-52 (J.-L. Martinez), 81 (C. Piccinelli-Dassaud), 115, 119-120 (G. Bresc-Bautier) et 160-164 (cat. 155, notice de G. Bresc-Bautier).
Maral, 2013, p. 222 et 299.
Maral, Pasquier, 2018, p. 107, 112 (fig. 37), 113 (fig. 38, piédestal), 114 et 118.
Bresc-Bautier, 2019, p. 17, 23, 54, 66 et p. 347-348, cat. 95 (piédestal ; œuvre en rapport), 391-394, cat. 111.
Cat. exp. Chefs-d’œuvre retrouvés, 2022, p. 55, fig. 2 (statue), p. 56, fig. 3 (piédestal) et p. 58 (texte d’A. Maral).

Index

Index iconographique :
Atalante ; Cerf (tête)

Cette sculpture appartient aux ensembles :
Salles vertes
Jardin du Roi, jardin des Sources et parterre du Laocoon

Copyrights

Étapes de publication :
2021-07-21, publication initiale de la notice rédigée par Alexandre Maral et Cyril Pasquier

Pour citer cet article :
Alexandre Maral et Cyril Pasquier, Atalante Mazarin, dans Catalogue des sculptures des jardins de Versailles, mis en ligne le 2021-07-21
https://sculptures-jardins.chateauversailles.fr/notice/notice.php?id=576

Choix du dossier où ajouter la notice

Vous devez sélectionner un dossier ou en créer un nouveau.
Vous devez saisir un nom de dossier.

Connexion

Courriel inconnu ou mot de passe incorrect. Veuillez réessayer.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous n'êtes pas encore inscrit ? Créer un compte
Vous avez oublié votre mot de passe ? Cliquez ici