Alexandre Maral, avec la collaboration de Cyril Pasquier
Les catalogues raisonnés d'inventaire de collection de musée produits par la RMN-GP
Logotype du château de Versailles

Uranie
Statue antique

Descriptif

Inventaire de 1722 : « Une figure de femme, en pied, vêtue, à l’exception du bras droit, de la main duquel elle tient un étuy. La teste, dont le nez est restauré, est antique ainsi que le bas de la figure, depuis le dessus des genoux, et une partie de la draperie qui est sur le bras gauche, la main duquel pose sur la cuisse. Depuis le col jusqu’au-dessus des genoux, elle est de deux morceaux de marbre bleuâtre. Le bras droit est rapporté au deffaut de l’épaule. Elle a, du dessus de la plinte au sommet de la tête, 5 pieds 2 pouces ».

Historique

Disposée en 1707 sur ordre de Louis XIV au bosquet de l’Étoile où l’œuvre est attestée dès cette année par le guide de Piganiol de la Force (approbation du 11 août 1707) et située à partir de 1711 par les plans dans l’angle nord-ouest de l’allée pentagonale.
Pressentie en décembre 1799 pour être transférée au musée du Louvre.
Peut-être retirée du bosquet de l’Étoile à la fin de l’année 1799, l’œuvre n’étant pas attestée par l’Almanach de Versailles de 1800, envoyée à Paris, Uranie figurant en 1810 dans la liste des sculptures dont le retour à Versailles est sollicité, et revenue à Versailles à une date inconnue.
Jetée à terre le 30 novembre 1917 et probablement jamais réinstallée sur son socle.
Mentionnée « disparue » par la liste des socles vacants d’octobre 1920.
Aujourd’hui non localisée.

Nez signalé restauré par l’inventaire de 1722 ; tête, morceau de draperie sur le bras gauche et partie inférieure de l’œuvre réputés antiques avec bras droit rapporté.
Col et deux bras signalés en 1750 à remastiquer.
Tête, col, bras gauche, bouton et morceau de draperie autour de l’épaule, un morceau dessous et derrière l’épaule, un bout de trompette [sic] et orteils du pied gauche mentionnés en 1788 à rapporter.
Représentée sans son avant-bras droit sur le dessin de Michel-Antoine Garreau, qui précise que l’œuvre est « hors de service ».
Signalée « passable » et faite de quatre pièces rapportées (le bras droit et la main gauche modernes) par l’inventaire des Musées royaux.
Nez, draperies, main droite et pieds restaurés au premier trimestre 1821 par Jean-François Lorta.
Corps mentionné en trois pièces en 1864, tête rapportée et trou bouché à la cuisse avec un tampon en marbre entre 1850 et 1864.
Œuvre signalée « en très mauvais état, inutilisable » en octobre 1892.
Rouleau tenu de la main droite cassé lors d’un acte de vandalisme commis le 31 juillet 1905.
Draperie légèrement endommagée suite à la chute de l’œuvre en novembre 1917.

Plans

Lepautre, 1711, fol. 35vo-36 « Plan du bosquet de l’Étoile », no 4.
Raymond, d’après Girard, 1714, no 12.
Delagrive, 1753, Étoile, no 5.
Contant de La Motte, 1783, Étoile, no 5.
Picquet, 1821, Bosquet de l’Étoile, no 6 (réputée d’après l’antique).
Masson, 1903, pl. 14.

Sources figurées

Bourdier, [1895-1907], MH0093047.

Index

Index iconographique :
Uranie

Cette sculpture appartient à l’ensemble :
Bosquet de l’Étoile

Copyrights

Étapes de publication :
2021-07-21, publication initiale de la notice rédigée par Alexandre Maral et Cyril Pasquier

Pour citer cet article :
Alexandre Maral et Cyril Pasquier, Uranie, dans Catalogue des sculptures des jardins de Versailles, mis en ligne le 2021-07-21
https://sculptures-jardins.chateauversailles.fr/notice/notice.php?id=821

Choix du dossier où ajouter la notice

Vous devez sélectionner un dossier ou en créer un nouveau.
Vous devez saisir un nom de dossier.

Connexion

Courriel inconnu ou mot de passe incorrect. Veuillez réessayer.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous n'êtes pas encore inscrit ? Créer un compte
Vous avez oublié votre mot de passe ? Cliquez ici