Alexandre Maral, avec la collaboration de Cyril Pasquier
Les catalogues raisonnés d'inventaire de collection de musée produits par la RMN-GP
Logotype du château de Versailles

Vase à décor de branches de vigne et aux anses formées d’une tête de bélier
Claude Bertin (1650-1705)

Illustrations de comparaison
Eugène Atget, Vase à décor de branches de vigne et aux anses formées d’une tête de bélier, dans les jardins du Grand Trianon, 1901. Photographie. Paris, Bibliothèque nationale de France, département des Estampes et de la Photographie, BOITE FOL B-EO-109 (14), no 6137 (T 041750)
Marie-Michelle Blondel, Vase de marbre blanc à Trianon, deuxième quart du xviiie siècle. Gravure publiée dans Marie-Michelle Blondel, Profils et ornemens de vases exécutez en marbre, bronze et plomb dans les jardins de Versailles, Trianon et Marly, pl. 22. Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, GR 110
Agence des Bâtiments du roi, 2 vases posée [sic] sur la balustrade de l’Orangerie, vers 1686. Dessin. Berlin, Kunstbibliothek, Hdz 2718
Descriptif

Inventaire de 1722 : « Un vase de marbre blanc, de 3 pieds de haut et 2 pieds 8 pouces de diamettre, dont la moulure d’en haut est ornée de feuilles de refend et d’eau; autour du corps circule [sic] deux seps de vigne; sur la panse sont des canaux avec dards qui les séparent. Il a pour anses deux têtes de bellier; deux moulures ornées au pied ».

Historique

Gratification (pouvant se rapporter à cette œuvre) attribuée par les sources comptables à Claude Bertin en octobre 1689 à compte de l’exécution et de la pose de « deux vases de marbre sur la balustrade de l’Orangerie ».
Parfait paiement le 29 mai 1691 à compte de « quatorze vazes de marbre blanc » à hauteur de 19 892 livres.

Peut-être l’un des deux vases de Claude Bertin à décor de branches de vigne et aux anses formées d’une tête de bélier attestés en 1686 sur la balustrade de l’Orangerie, à proximité de l’un des perrons terminant le parterre du Midi, ou l’un des douze vases également dus à Bertin disposés entre 1686 et 1692 sur la balustrade de l’Orangerie.
Retiré en 1692 de la balustrade de l’Orangerie selon l’inventaire de 1695.
Inventorié en juillet 1695 dans les jardins de Marly, soit au bassin du Grand-Jet, soit sur le parterre devant le château.
Transféré, probablement en 1707, dans les jardins de Trianon car non décrit par l’inventaire de cette année.
Attesté à partir de 1707 par le guide de Piganiol de la Force (approbation du 11 août 1707) dans la Salle Triangulaire des jardins de Trianon.
Déposé entre 1787 et 1804, le Cicerone de cette année ne mentionnant plus que son piédestal de marbre de Languedoc.
Vraisemblablement installé en 1811 sur l’un des deux socles encadrant la rampe d’accès au parterre bas, face au Grand Trianon, l’installation d’une œuvre étant envisagée au mois de mai 1811 sur le socle qui vient d’être exécuté.
Déposé probablement vers 1930 lors de la réfection, entreprise par Patrice Bonnet, du bassin du Plat-Fond et de son esplanade, le vase n’étant plus attesté après 1925.
Aujourd’hui conservé en réserve à Versailles.

Peut-être le vase auquel trois cornes, deux mufles, une oreille et plusieurs petits morceaux d’oreilles sont signalés en 1788 à rapporter aux têtes de bélier ou celui auquel deux cornes et quatre morceaux d’oreilles sont signalés à rapporter.
Signalé « à restaurer » par l’inventaire des Musées royaux.
En très mauvais état au début du xxe siècle, d’après la photographie d’Eugène Atget.

Commentaire

Exécuté d’après un dessin de Jules Hardouin-Mansart selon la note manuscrite portée sur le dessin du vase conservé à Berlin.

Plans

Agence des Bâtiments du roi, [1686], « Parterre du dessus de l’Orangerie », no 140.
Lepautre, 1711, fol. 50vo-51 « Plan général du palais de Trianon et de ses jardins », no 28.
Contant de La Motte, 1783, Trianon, no 11.
Picquet, 1821, Parterre haut, no 2.

Sources figurées

Allegrain, [1686-1692].
Agence des Bâtiments du roi, fin du xviie-début du xviiie siècle, Hdz 2718 « 2 vases posée [sic] sur la balustrade de l’Orangerie du desins [sic] de Mr Mansard. Travaille en marbre par Bertin il y en a deux pareille à Meudon ».
Agence des Bâtiments du roi, fin du xviie-début du xviiie siècle-1, THC 2128.
Blondel, deuxième quart du xviiie siècle, pl. 22.
Photographe France-xixe siècle, vers 1890, M5020_NV_6868.
Atget, 1901-1, no 6137 « Gd Trianon » (T 041750).

Bibliographie

Piganiol de La Force, 1707, p. 382-383.
Piganiol de La Force, 1764, t. II, p. 249.
Vaysse de Villiers, 1827, p. 250.
Soulié, 1852, p. 35.
Souchal, 1977-1993, t. I, p. 42 ; t. II, p. 422, no 5m.
Bresc-Bautier, Pingeot, 1986, t. II, p. 36-37, no 26.
Bresc-Bautier, 2012, p. 6.
Maral, 2013, p. 217-218.
Maral, Pasquier, 2018, p. 107, 110-111 (fig. 29), 112 et 119.
Bresc-Bautier, 2019, p. 16 et p. 131-132, cat. 12-15 (œuvre en rapport).

Index

Index iconographique :
Bélier (tête)

Cette sculpture appartient aux ensembles :
Balustrade de l’Orangerie
Parterre haut et parterre bas
Salles vertes

Œuvre en rapport dans la collection
Copyrights

Étapes de publication :
2021-07-21, publication initiale de la notice rédigée par Alexandre Maral et Cyril Pasquier

Pour citer cet article :
Alexandre Maral et Cyril Pasquier, Vase à décor de branches de vigne et aux anses formées d’une tête de bélier, dans Catalogue des sculptures des jardins de Versailles, mis en ligne le 2021-07-21
https://sculptures-jardins.chateauversailles.fr/notice/notice.php?id=964

Choix du dossier où ajouter la notice

Vous devez sélectionner un dossier ou en créer un nouveau.
Vous devez saisir un nom de dossier.

Connexion

Courriel inconnu ou mot de passe incorrect. Veuillez réessayer.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous n'êtes pas encore inscrit ? Créer un compte
Vous avez oublié votre mot de passe ? Cliquez ici