Alexandre Maral, avec la collaboration de Cyril Pasquier
Les catalogues raisonnés d'inventaire de collection de musée produits par la RMN-GP
Logotype du château de Versailles

Amphitrite
Nicolas Massé

Descriptif

Inventaire de 1707 : « Une statue de marbre blanc, en pied, représentant Amphitrite, nue, ses cheveux tombans sur l’espaulle droite et ceints d’un ruban qui passe au millieu du front; elle a le bras droit baissé, dont elle tient un bout de draperie qui passe derrière elle, et le gauche à demi levé, ayant dans sa main une écrevisse qu’elle regarde; à ses pieds est une teste de dauphin, presque couverte de la draperie. Cette figure est de cinq pieds onze pouces, faitte par Anguieres ».

Inventaire de 1722 : « Une figure de femme nue, en pied, représentant Amphitrite, tenant sur la main gauche une écrevisse qu’elle regarde et, de la droite, un morceau de draperie qui fait fond à la jambe droite sur laquelle elle pose et envelope un dauphin sur le nez duquel elle a le pied gauche. Elle a du dessus de la plinte au sommet de la tête, 5 pieds 9 pouces. […] Par M. Anguier ».

Historique

Paiement à Michel Anguier le 6 octobre 1680, à hauteur de 1000 livres, « sur sa figure de marbre pour l’appartement des Bains ».
Paiements à François-Charles Caffieri les 17 novembre et 15 décembre 1686 pour le travail en cours « des ornemens de coquilles et glaçons […] sur les socles de marbre pour porter les figures dans les Bains d’Apollon ».
Autre paiement, au même, le 31 mars 1687 précisant que la sculpture des piédestaux est achevée.

Exécutée d’après un petit bronze de Michel Anguier de 1652.
Probablement prévue à l’origine pour l’appartement des Bains du château de Versailles, l’œuvre pouvant être identifiée à la « figure de marbre », objet du paiement du 6 octobre 1680.
Installée au bosquet des Dômes vraisemblablement en 1684, le banquier Pierre Formont ayant reçu 1000 livres le 27 août 1684 « pour une figure de marbre de l’Amphitrite, qu’il a livré [sic] pour les jardins de Versailles ».
Attestée à partir de 1845 dans les jardins de Saint-Cloud, au pourtour du bassin des Vingt-Quatre-Jets.
Transférée le 12 février 1872 au musée du Louvre.
Revenue le 24 février 1998 à Versailles.
Aujourd’hui présentée à l’intérieur du château de Versailles, dans la salle des Hoquetons.

Extrémité de l’uropode de l’écrevisse et petits morceaux de draperie mentionnés en 1788 à réparer.
Un doigt de la main gauche brisé et quintus du pied gauche entamé selon le registre des mouvements d’œuvres pour la période 1870-1910.

Commentaire

Auteur de l’œuvre connu grâce à l’inventaire de 1694, les autres sources ne mentionnant que le nom de l’auteur du modèle, Michel Anguier, déformé en « Augier » par les guides du xixe siècle.

Sources

Conférences de l’Académie royale de peinture et de sculpture, 1648-1792, t. I, vol. 2, p. 597-600 (Conférence de Michel Anguier du 1er août 1676 ; au sujet de la représentation d’Amphitrite).
Comptes des Bâtiments du roi, 1664-1715, I, 1290 ; II, 469, 890 et 1115.
Inventaire des sculptures des jardins de Versailles, 1686, p. 79-80, no 63.
Journal de paiements et d’enregistrement des mémoires et rôles, 1683-1689, fol. 104vo (mention d’un mémoire de Caffieri « pour ouvrages faits à six pieds d’estaux des figures des Bains d’Apollon dans le parc de Versailles en l’année 1687 », 28 avril 1687).
Inventaire des sculptures des jardins de Versailles, 1er janvier 1694, no 148.
Description des jardins de Versailles par Jourdain, janvier 1695, fol. 42.
Description des sculptures des jardins de Versailles, [juin 1698-avril 1699], p. 145-146.
Explication du sujet des sculptures des bosquets de Versailles, [1699-1700], fol. 51.
Inventaire des sculptures, 1707, p. 324.
Inventaire des sculptures, 1722, p. 108.
Description par Durameau, 1787, p. 141.
État des restaurations à faire aux sculptures de Versailles et de Trianon par Dejoux en 1788.
Garreau, 1816, p. 323.
Inventaire des sculptures des jardins de Versailles, [1819].
Inventaire des sculptures des jardins du château de Saint-Cloud, 1845.
Inventaire du château de Saint-Cloud, 1850, p. 31.
Inventaire du château de Saint-Cloud, 1857, p. 186.
Registre de mouvements d’œuvres, 1870-1910, p. 1 et 94.
Soulié, 1872, fol. 62-63 (Lettre d’Eudore Soulié du 2 février 1872).
Lettre de Questel à Barbet de Jouy du 28 février 1872.
Listes des sculptures transférées de Saint-Cloud au Louvre et à Versailles, février-mars 1872.

Plans

Lepautre, 1711, fol. 28vo-29 « Plan du bosquet des Dômes et de l’Ancelade », no 10.
Delagrive, 1753, Bosquet des Dômes, no 7.
Hervet, 1768, Bosquet des Dômes, no 6.
Contant de La Motte, 1783, Bosquet des Dômes, no 6.

Sources figurées

Thomassin, 1694, pl. 118.
Agence des Bâtiments du roi, fin du xviie-début du xviiie siècle, recueil OZ 87 a, fol. 21 (repr. Berckenhagen, 1970, p. 274).
Agence des Bâtiments du roi, [1699-1702], fol. 49.
Vaysse de Villiers, 1830, pl. 96.

Index

Index iconographique :
Amphitrite ; Dauphin ; Écrevisse

Cette sculpture appartient à l’ensemble :
Bosquet des Dômes

Œuvre en rapport dans la collection
Copyrights

Étapes de publication :
2021-07-21, publication initiale de la notice rédigée par Alexandre Maral et Cyril Pasquier

Pour citer cet article :
Alexandre Maral et Cyril Pasquier, Amphitrite, dans Catalogue des sculptures des jardins de Versailles, mis en ligne le 2021-07-21
https://sculptures-jardins.chateauversailles.fr/notice/notice.php?id=474

Choix du dossier où ajouter la notice

Vous devez sélectionner un dossier ou en créer un nouveau.
Vous devez saisir un nom de dossier.

Connexion

Courriel inconnu ou mot de passe incorrect. Veuillez réessayer.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous n'êtes pas encore inscrit ? Créer un compte
Vous avez oublié votre mot de passe ? Cliquez ici