Alexandre Maral, avec la collaboration de Cyril Pasquier
Les catalogues raisonnés d'inventaire de collection de musée produits par la RMN-GP
Logotype du château de Versailles

Vase de la Guerre
Antoine Coysevox (1640-1720)

Illustration de comparaison
Agence des Bâtiments du roi, Vase de la Guerre, vers 1686. Dessin. Paris, Bibliothèque nationale de France, département des Estampes et de la Photographie, RESERVE B-2 (A)-FOL, dessin no 1632 (34), microfilm F 002030
Descriptif

Inventaire de 1707 : « Un autre vaze de marbre blanc en quatre morceaux, de six pieds huit pouces de haut, orné de gaudrons sur la moulure d’en haut et d’un bas-relief autour du corps du vase dans lequel est représenté, d’un côté, le secours que la France donna aux Impériaux en Hongrie contre les Turcs ; elle y paroist passant sur des Turcs renversez et suivant les fuyards avec un bouclier de ses armes, sur lequel un aigle est soutenu, et, de l’autre côté, il est représenté l’Espagne qui reconnoist la préséance de la France sur elle par une figure qui luy présente un lyon soumis. Les anses, aux deux côtez, sont en forme de consolles qui portent des masques coëffez de lierre et de corne de bouc. Le bas du vaze est orné de feuilles de refend et, le pied d’ouche, de canneaux tournans. Fait par Coexvaux en 1684. Il y a une corne de cassée et il est mutilé de l’autre côté ».

Inventaire de 1722 : « Un vase de pareille grandeur et ornemens [de marbre blanc de 7 pieds de haut sur 5 de diamettre, sur le corps duquel est un bas-relief […] orné de deux grandes consoles qui luy servent d’anses avec deux grands masques de satyres dessus. Sa panse est ornée de feuilles de refend et ses moulures de divers ornemens], excepté que le sujet qui est sur le corps représente la France triomphante. Par M. Tuby [sic] ».

Historique

Paiements mentionnés par les sources comptables à Antoine Coysevox pour « un grand vase de marbre de 7 pieds 1/2 de haut » le 4 juillet 1683 puis, pour un « grand vaze », de juillet 1684 à février 1686.

Disposé en 1686 sur la terrasse du parterre d’Eau, à l’angle nord-ouest.
Modifié en 1793, sur ordre des représentants du peuple à Versailles, Delacroix et Musset, par le sculpteur Claude Dejoux qui « ôt[a] les emblèmes de la féodalité ».
Mis à l’abri en 2013.
Aujourd’hui présenté à Versailles, dans la nef de la Petite écurie.

Une corne signalée cassée en 1707 et une autre mutilée.
Pouce de la main droite et extrémité du gros orteil du pied gauche de Louis XIV, un pied, un orteil et un morceau de terrasse mentionnés en 1788 à rapporter.
Fleurs de lys, vraisemblablement restituées pendant la Restauration, « enlevées au ciseau avec beaucoup de précaution pour ne pas endommager la convexité de l’écusson sur lequel elles avaient été formées » et le fond de chaque écusson poli et ragréé en 1831 par Jean-Baptiste Beaumont.
Restauré au premier semestre 1893 par Jules-Louis Mabille et en 1923 par Alexandre Clerget.

Commentaire

Œuvre appartenant à une commande de six vases répartie entre Antoine Coysevox (un vase), Anselme Flamen (un vase), François Girardon (deux vases), Thomas Regnaudin (deux vases) et Jean-Baptiste Tuby (un vase) ; seul ce vase et celui de Tuby, le Vase de la Paix (MR 3026), ont été réalisés.

Sources figurées

Allegrain, [1686-1692].
Thomassin, 1694, pl. 205 (Le Secours de Hongrie).
Agence des Bâtiments du roi (fonds Robert de Cotte), vers 1700-2, no 1632 (34), microfilm F 002030 (dessin datable vers 1686).
Monicart, 1720, t. II, p. 385, fig. 31 (Préséance de la France sur l’Espagne).
Vaysse de Villiers, 1830, pl. 18.
Brière, 1911, p. 25, pl. XLVIII.

Bibliographie

Mercure galant, novembre 1686, p. 215.
Piganiol de La Force, 1701, p. 158.
Dezallier d’Argenville, 1755, p. 86.
Piganiol de La Force, 1764, t. II, p. 6-7.
Dezallier d’Argenville, 1779, p. 106.
Dezallier d’Argenville, 1787, t. II, p. 244-245.
Almanach de Versailles, 1789, p. 43 et 46.
Almanach de Versailles, 1797, p. 11.
Almanach de Versailles, 1800, p. 27 et 30.
Notice du Musée spécial, [1801-1802], p. 105.
Duchesne, 1804, p. 67.
Duchesne, 1806, p. 69.
Duchesne, 1810, p. 106.
Duchesne, 1815, p. 103-104.
Duchesne, 1821, p. 78-79.
Vaysse de Villiers, 1822, p. 130.
Vaysse de Villiers, 1827, p. 170.
Guide du voyageur, 1837, p. 126.
Soulié, 1859-1861, t. III, 1861, p. 500.
Nolhac, 1906, p. 21.
Nolhac, 1911, p. 266.
Keller-Dorian, 1920, t. I, p. 39-40, no 31.
Francastel, 1930, p. 242-244.
Souchal, 1977-1993, t. I, 1977, p. 191, no 35.
Maral, 2013, p. 215-216 (repr.) et 323.
Maral, 2015, p. 140-141.
Pénet, 2016, p. 206 et 207-209, fig. 11 et 12.
Maral, 2020, p. 104-108 (repr.) et p. 487-488, cat. 116.

Index

Index iconographique :
Aigle ; Apollon (tête) ; Coq ; Hercule ; La Force ; La France ; La Justice ; L’Espagne ; Lion ; Lion de Némée (peau) ; Lion (tête) ; Satyre (tête)

Cette sculpture appartient à l’ensemble :
Parterre d’Eau

Œuvres en rapport dans la collection
Copyrights

Étapes de publication :
2021-07-21, publication initiale de la notice rédigée par Alexandre Maral et Cyril Pasquier

Pour citer cet article :
Alexandre Maral et Cyril Pasquier, Vase de la Guerre, dans Catalogue des sculptures des jardins de Versailles, mis en ligne le 2021-07-21
https://sculptures-jardins.chateauversailles.fr/notice/notice.php?id=2

Choix du dossier où ajouter la notice

Vous devez sélectionner un dossier ou en créer un nouveau.
Vous devez saisir un nom de dossier.

Connexion

Courriel inconnu ou mot de passe incorrect. Veuillez réessayer.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous n'êtes pas encore inscrit ? Créer un compte
Vous avez oublié votre mot de passe ? Cliquez ici