Alexandre Maral, avec la collaboration de Cyril Pasquier
Les catalogues raisonnés d'inventaire de collection de musée produits par la RMN-GP
Logotype du château de Versailles

Bacchus, dit aussi L’Automne
Jean Degoullons (?-1687) et Jean Raon (1631-1707)

Descriptif

Inventaire de 1707 : « Un terme de marbre blanc représentant Baccus, la teste couronnée de feuilles de vignes et de raisins. Il a le corps entouré d’une peau de panterre au deffaut de la guesne, dont une patte par-dessus le bras duquel dont [sic] il tient dans sa main une grappe de raisins et, dans la gauche, un sceptre entouré de branches de vignes et terminé d’une pomme de pin. Ce terme a de hauteur, avec la guesne, neuf pieds. Fait par Raon en 1698 ».

Inventaire de 1722 : « Un terme de jeune homme nud représentant Bacchus, coeffé de lierre. Il tient de la main droite une grappe de raisin et, de la gauche, un thyrse terminé par une pomme de pin autour duquel circule un sep de vigne. Il est orné d’une peau de panthère. Mesures […] idem [9 pieds de haut] ».

Historique

Paiement mentionné à Jean Raon en août 1687, pour le travail en cours « d’un modèle de terre commencé par feu De Goullon, pour un terme de marbre représentant Bachus ».
Paiements à Raon, pour le travail en cours du terme de marbre, de mars 1688 à octobre 1693.
Fonds délivrés le 1er septembre 1695, pour parfait paiement le 4 septembre 1695 à Raon, pour le terme de l’Automne « qu’il a fai[t] et pos[é] dans les jardins de Versailles en la présente année [1695] ».

Commencé par Jean Degoullons d’après un modèle en cire de François Girardon de 1685-1686.
En cours d’exécution à la date du 31 janvier 1687.
Travail continué par Jean Raon après la mort de Degoullons en 1687.
Disposé en 1695, selon une note portée en marge de l’inventaire de 1694, au sud du bassin d’Apollon, à l’angle sud-ouest de l’allée d’Apollon.
Transféré sur la demi-lune du bassin d’Apollon, côté sud, au plus tard en 1701.
Protégé entre septembre 1939 et mars 1941 dans l’enceinte du domaine de Versailles, dans le cadre de la défense passive.
Mis à l’abri en 2017.
Aujourd’hui présenté à Versailles, dans la nef de la Petite écurie.

Commentaire

Attribué à Raon par l’ensemble des sources.

Plans

Raymond, d’après Girard, 1714, no 125.
Delagrive, 1753, Bassin d’Apollon, no 23.
Contant de La Motte, 1783, Bassin d’Apollon, no 4.

Bibliographie

Piganiol de La Force, 1701, p. 214.
Dezallier d’Argenville, 1755, p. 92.
Piganiol de La Force, 1764, t. II, p. 73.
Dezallier d’Argenville, 1779, p. 112.
Almanach de Versailles, 1789, p. 52.
Almanach de Versailles, 1797, p. 15.
Almanach de Versailles, 1800, p. 37.
Notice du Musée spécial, [1801-1802], p. 119.
Duchesne, 1804, p. 71.
Duchesne, 1806, p. 73.
Duchesne, 1810, p. 118.
Duchesne, 1815, p. 114.
Duchesne, 1821, p. 89.
Vaysse de Villiers, 1822, p. 161.
Vaysse de Villiers, 1827, p. 210.
Guide du voyageur, 1837, p. 151.
Soulié, 1859-1861, t. III, 1861, p. 512.
Oudinot, 1937, p. 215.
Souchal, 1977-1993, t. II, 1981, p. 54, no 64o (Girardon) ; t. III, 1987, p. 219-220, no 32.
Pons, 1986, p. 64.
Maral, 2013, p. 208.
Maral, 2015, p. 182, fig. 162.
Maral, 2019, p. 111.

Index

Index iconographique :
Bacchus ; L’Automne ; Panthère (peau)

Cette sculpture appartient à l’ensemble :
Demi-lune du bassin d’Apollon

Œuvres en rapport dans la collection
Copyrights

Étapes de publication :
2021-07-21, publication initiale de la notice rédigée par Alexandre Maral et Cyril Pasquier

Pour citer cet article :
Alexandre Maral et Cyril Pasquier, Bacchus, dit aussi L’Automne, dans Catalogue des sculptures des jardins de Versailles, mis en ligne le 2021-07-21
https://sculptures-jardins.chateauversailles.fr/notice/notice.php?id=154

Choix du dossier où ajouter la notice

Vous devez sélectionner un dossier ou en créer un nouveau.
Vous devez saisir un nom de dossier.

Connexion

Courriel inconnu ou mot de passe incorrect. Veuillez réessayer.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous n'êtes pas encore inscrit ? Créer un compte
Vous avez oublié votre mot de passe ? Cliquez ici