Alexandre Maral, avec la collaboration de Cyril Pasquier
Les catalogues raisonnés d'inventaire de collection de musée produits par la RMN-GP
Logotype du château de Versailles

Vénus Médicis
France-xviie siècle

Descriptif

Inventaire de 1707 : « Une statue de marbre blanc, en pied, représentant la Vénus de Médicis, nue, portant la main droite devant son sein, le bras gauche baissé ayant la main ouverte posant le bout des doigts sur la cuisse droite. à côté de la jambe gauche est un dauphin sur lequel est un petit enfant; ayant de hauteur quatre pieds huit pouces ; copié d’après l’antique par [blanc]. Le col, tous les doigts de la main droite, le pouce et le petit doigt de la gauche et le bras gauche de l’enfant ont été cassez et le bout de la queue du dauphin emportée ».

Inventaire de 1722 : « Une figure de femme en pied, nue, représentant une Vénus honteuse, copiée d’après celle des Médicis, antique, ayant un dauphin à côté d’elle sur lequel est assis un Amour. Du dessus de la plinte au sommet de la tête, 4 pieds 8 pouces. Il manque un doigt à la main droite ».

Historique

Attestée à partir de 1686 au bosquet de la Girandole.
Retirée sur ordre du roi du 30 janvier 1699.
Inventoriée de 1707 à 1722 en magasin à Marly.
Probablement la Vénus attestée à partir de 1753 dans les jardins de Marly, à l’extrémité nord-ouest de la Salle des Muses.
Inventoriée en décembre 1793, au même emplacement, en vue de son transfert à Paris.
Pressentie pour orner le palais du Conseil des Cinq-Cents, futur palais Bourbon, elle peut être identifiée à la Vénus mesurant 4 pieds 10 pouces inventoriée à la fin du xviiie siècle parmi les sculptures qui y ont été déposées.
Aujourd’hui non localisée.

Col, doigts de la main droite, pouce et auriculaire de la main gauche et bras gauche de l’enfant signalés cassés par l’inventaire de 1707 et extrémité de la queue du dauphin emportée.
Un doigt mentionné manquant à la main droite de Vénus par l’inventaire de 1722.
Peut-être la Vénus Médicis à laquelle un morceau au sein droit, la main droite jusqu’au poignet et trois doigts de la main gauche dont le pouce, le bras de l’enfant chevauchant le dauphin, jusqu’à l’épaule, et la queue du dauphin sont signalés en 1788 à rapporter et l’extrémité d’une oreille et d’un orteil du pied droit de Vénus à réparer.

Plans

Delagrive, 1753-1, Bosquet de Louveciene, no 5.

Bibliographie

Dezallier d’Argenville, 1755, p. 143.
Dezallier d’Argenville, 1779, p. 172.
Thiéry, 1788, t. II, p. 456.
Rosasco, 1980, p. 457-458, no 6.

Index

Index iconographique :
Dauphin ; Enfant ; Vénus

Cette sculpture appartient à l’ensemble :
Bosquets de la Girandole et du Dauphin

Copyrights

Étapes de publication :
2021-07-21, publication initiale de la notice rédigée par Alexandre Maral et Cyril Pasquier

Pour citer cet article :
Alexandre Maral et Cyril Pasquier, Vénus Médicis, dans Catalogue des sculptures des jardins de Versailles, mis en ligne le 2021-07-21
https://sculptures-jardins.chateauversailles.fr/notice/notice.php?id=1190

Choix du dossier où ajouter la notice

Vous devez sélectionner un dossier ou en créer un nouveau.
Vous devez saisir un nom de dossier.

Connexion

Courriel inconnu ou mot de passe incorrect. Veuillez réessayer.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous n'êtes pas encore inscrit ? Créer un compte
Vous avez oublié votre mot de passe ? Cliquez ici