Alexandre Maral, avec la collaboration de Cyril Pasquier
Les catalogues raisonnés d'inventaire de collection de musée produits par la RMN-GP
Logotype du château de Versailles

Jupiter tonnant, dit Jupiter de Smyrne
Statue antique

Illustrations de comparaison
Simon Thomassin, Jupiter tonnant, antique. Gravure publiée dans Simon Thomassin, Recueil des statues, groupes, fontaines, termes, vases et autres magnifiques ornemens du château et parc de Versailles, 1694, pl. 13. Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, GR 159
Agence des Bâtiments du roi, Jupiter restauré par Granier, vers 1700. Dessin. Paris, Bibliothèque nationale de France, département des Estampes et de la Photographie, FB-25-FOL, fol. 26
Descriptif

Inventaire de 1707 : « Une statue antique, de marbre blanc, représentant Jupiter, ayant une draperie sur l’espaulle gauche qui luy couvre le dos et qui passe par-dessus les hanches et par le devant, depuis le haut des cuisses jusqu’en bas. Il lève le bras droit, dont il tient un foudre à la main, et apuye le gauche le gauche [sic] sur sa hanche. Cette figure est de six pieds dix pouces. Le nez, l’espaulle et les deux pieds au-dessus de la cheville sont cassez, ainsi que deux doigts de la main gauche. Il y a cinq pièces raportez [sic] à sa draperie ».

Inventaire de 1722 : « Une figure antique, en pied, à demi vêtue, représentant Jupiter, tenant de la main droite, qu’il a élevé, son foudre, laquelle est moderne depuis l’épaule, ainsi que la plinte et les pieds au-dessus des chevilles. La draperie, qui luy couvre le bas de la figure, luy couvre aussi tout le bras gauche, à la main duquel il manque l’index. Mesures […] idem [du dessus de la plinte au sommet de la tête, 7 pieds] ».

Historique

Paiement mentionné par les sources comptables à Pierre Granier, pour la restauration en cours des « figures antiques de Jupiter et de Junon », le 17 novembre 1686.
Parfait paiement, à hauteur de 1400 livres, entre février et août 1687, « pour la restauration des figures représentans Jupiter et Junon en marbre ».

Attesté en mars 1680 par Antoine Galland à Smyrne, en possession d’un marchand hollandais.
Acquis pour le compte de Louis XIV.
Restauré en 1686 par Pierre Granier qui répara l’œuvre et refit les parties manquantes : le sommet de la tête, le nez, le bras droit depuis l’épaule, l’index et le majeur de la main gauche, les pieds et la plinthe.
Installé en 1687 sur l’allée Royale.
Choisi en décembre 1799 pour le musée du Louvre, où il est transféré au plus tôt en juillet 1800.
Aujourd’hui conservé au département des Antiquités grecques, étrusques et romaines du musée du Louvre.

Nez, une épaule, deux doigts de la main gauche et pieds, au-dessus des chevilles, signalés cassés par l’inventaire de 1707 et cinq pièces rapportées à la draperie.
Index de la main gauche signalé manquant par l’inventaire de 1722 ; bras droit, depuis l’épaule, plinthe et pieds, au-dessus des chevilles, réputés modernes.
Fils, traversant de la tête aux pieds, mentionnés en 1750 à mastiquer.
Nombreux morceaux de draperie signalés en 1788 à réparer.

Commentaire

Inventorié en 1707 par erreur « dans la place à la teste du Canal ».
Réputé en marbre pentélique par Jacques Bins de Saint-Victor.
Épaule, bras droit et foudre, pieds, chevilles et plinthe reconnus modernes (restauration de Granier) par Ludovic Laugier.

Plans

Raymond, d’après Girard, 1714, no 92.
Delagrive, 1753, Grande allée, no 3.
Contant de La Motte, 1783, Allée Royale, no 3.

Sources figurées

Thomassin, 1694, pl. 13.
Agence des Bâtiments du roi, fin du xviie-début du xviiie siècle, recueil OZ 87 a, fol. 8.
Agence des Bâtiments du roi, [1699-1702], fol. 26.
Montfaucon, 1724, t. I, pl. 19, fig. 1.
Bouillon, 1810-1821, t. III, [1821], pl. 1 (Jupiter [1]).
Clarac, 1826-1853, t. III, 1832-1834, pl. 311, no 683.

Bibliographie

Piganiol de La Force, 1701, p. 204.
Montfaucon, 1724, t. I, p. 53-54.
Dezallier d’Argenville, 1755, p. 91.
Piganiol de La Force, 1764, t. II, p. 60.
Dezallier d’Argenville, 1779, p. 110.
Almanach de Versailles, 1789, p. 51.
Almanach de Versailles, 1797, p. 15.
Almanach de Versailles, 1800, p. 35 (retiré).
Duchesne, 1804, p. 71 (retiré).
Duchesne, 1815, p. 113 (retiré).
Bins de Saint-Victor, 1810-1821, t. III, [1821], p. 1 (Jupiter, no 1).
Clarac, 1841-1853, t. III, 1850, p. 42, no 683.
Pinatel, 1963, p. 29-30 et 211.
Souchal, 1977-1993, t. II, 1981, p. 95, no 21 ; t. IV, 1993, p. 119, no 21.
Pinatel, 1979, p. 109.
Les antiques du Louvre, 2004, p. 86 (G. Bresc-Bautier), 101 et 103, fig. 101 (J.-L. Martinez).
Meyer, 2008.
Cat. exp. D’Izmir à Smyrne, 2009, p. 88-89, cat. 36 (notice de J.-L. Martinez).
Cat. exp. Versailles et l’Antique, 2012, p. 30 (A. Maral), 55, 60 (J.-L. Martinez) et 254 (A. Maral).
Maral, 2013, p. 224.
Maral, 2015, p. 164 et 185.
Laugier, 2021, p. 125-128 (cat. 94).

Index

Index iconographique :
Jupiter

Cette sculpture appartient à l’ensemble :
Allée Royale

Œuvres en rapport dans la collection
Copyrights

Étapes de publication :
2021-07-21, publication initiale de la notice rédigée par Alexandre Maral et Cyril Pasquier

Pour citer cet article :
Alexandre Maral et Cyril Pasquier, Jupiter tonnant, dit Jupiter de Smyrne, dans Catalogue des sculptures des jardins de Versailles, mis en ligne le 2021-07-21
https://sculptures-jardins.chateauversailles.fr/notice/notice.php?id=579

Choix du dossier où ajouter la notice

Vous devez sélectionner un dossier ou en créer un nouveau.
Vous devez saisir un nom de dossier.

Connexion

Courriel inconnu ou mot de passe incorrect. Veuillez réessayer.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous n'êtes pas encore inscrit ? Créer un compte
Vous avez oublié votre mot de passe ? Cliquez ici