Alexandre Maral, avec la collaboration de Cyril Pasquier
Les catalogues raisonnés d'inventaire de collection de musée produits par la RMN-GP
Logotype du château de Versailles

Aristée et Protée
Sébastien Slodtz (1655-1726)

Illustration de comparaison
Agence des Bâtiments du roi, Prothé et Arristhé, commencé à Paris par Slotdz, vers 1700. Dessin. Paris, Bibliothèque nationale de France, département des Estampes et de la Photographie, RESERVE FB-26-FOL, dessin no 1986 (microfilm F 001736)
Descriptif

Inventaire de 1707 : « Un grouppe de marbre blanc représentant Aristée, berger de Neptune, qui attache Prothée à un rocher pour lui faire prononcer la destinée de Phaëton, et deux montres [sic] marins sur la terrasse. Ces figures sont de sept pieds et demi de proportion et tout ledit grouppe, depuis le haut du rocher, compris la plinte, a neuf pieds trois pouces. Le haut du rocher, au-dessus de la main d’Aristée, est raporté. Fait par Slods ».

Inventaire de 1722 : « Un grouppe de deux figures, de la proportion de 7 pieds, représentant Aristé qui lie Protée à un rocher, à côté duquel, sur la plinte, sont deux veaux marins. Tout ledit ouvrage a 9 pieds ½ de haut […]. Par M. Slodtz ».

Le Mercure de may 1723 : « Le sieur Sébastien Slodtz, natif d’Anvers, sculpteur du roy, vient de finir un groupe que tous les curieux ont été voir et admirer dans la cour du Vieux Louvre : c’est Aristée qui attache le dieu Prothée pour l’obliger à prédire l’avenir. Ces deux belles figures, grandes comme le naturel, les veaux marins, le rocher où Prothée est attaché et le piédestal sont d’un seul bloc de marbre de 9 pieds de haut, de 7 de long et de 5 de large. Ce beau morceau a été transporté à Versailles et placé dans le parc, au bout du Tapis vert, près le Canal ».

Historique

Paiements mentionnés par les sources comptables à Sébastien Slodtz en avril et septembre 1688 à compte d’« un groupe qu’il est chargé de faire en marbre, représentant Protée et Aristée ».
Exécution de l’œuvre en marbre explicitement mentionnée en cours entre février 1694 et avril 1695, avril 1706 et décembre 1707, mai 1712 et février 1713 et en février 1715.
Autres paiements à Jean Robert, mouleur, le 28 juin 1705 « sur les moules qu’il a fait […] de Prothée et Aristée […] pour le château de Versailles » et le 23 août 1705 « sur les figures qu’il a moulées et posées au château de Versailles en 1705 ».
Parfait paiement le 16 février 1716, à hauteur de 11 700 livres, « pour un grouppe représentant Aristée et Prothée, qu[e Sébastien Slodtz] a fait en marbre pour le jardin du château de Versailles depuis 1706 jusques et compris 1714 ».

Exécuté d’après un modèle en cire de François Girardon de 1685.
Exécution, d’abord confiée à Corneille Van Clève, comme Girardon en fait état en juillet 1692 dans une lettre à Colbert de Villacerf, finalement menée par Sébastien Slodtz, rétribué à partir d’avril 1688.
Plâtre installé, probablement en juillet 1705, à l’extrémité occidentale de l’allée Royale, où il est attesté de 1707 à 1717 par le guide de Piganiol de la Force.
Marbre mentionné en cours d’exécution en 1706 par Germain Brice.
Marbre inventorié en 1707 à Versailles, sans précision de localisation, probablement par anticipation.
Disposé, en remplacement du plâtre, en 1723, avant le mois de mai.
Mis à l’abri en 2015.
Aujourd’hui présenté à Versailles, dans la nef de la Petite écurie.

Partie supérieure du rocher signalée rapportée par l’inventaire de 1707.
Plâtre restauré en avril 1711 et avril 1712 par Jean Hardy.
Fil à la jambe d’Aristée mentionné en 1750 à mastiquer et jambes à rejointoyer.
Jambe droite d’Aristée restaurée vraisemblablement entre janvier et mars 1855.

Commentaire

Estimé 14000 livres selon le Grand état de la dépense ordinaire des Bâtiments du roi de l’année 1715.

Plans

Lepautre, 1711, fol. 26vo-27 « Plan du bassin d’Apollon et de la teste du Canal », no 21 (Prothée).
Raymond, d’après Girard, 1714, no 100.
Delagrive, 1753, Bassin d’Apollon, no 2.
Contant de La Motte, 1783, Bassin d’Apollon, no 25.

Sources figurées

Agence des Bâtiments du roi (fonds Robert de Cotte), vers 1700, no 1986 (microfilm F 001736) « Prothé et Arristhé, commencé à Paris par Slotdz. Esbauchée ».
Martin, 1713.
Vaysse de Villiers, 1830, pl. 80.

Bibliographie

Brice, 1706, t. I, p. 112.
Piganiol de La Force, 1707, p. 219.
Piganiol de La Force, 1717, t. II, p. 57.
Mercure, mai 1723, p. 960-961.
Piganiol de La Force, 1724, t. II, p. 56-57.
Dezallier d’Argenville, 1755, p. 92.
Piganiol de La Force, 1764, t. II, p. 65-66.
Dezallier d’Argenville, 1779, p. 112.
Almanach de Versailles, 1789, p. 41 et 52.
Almanach de Versailles, 1797, p. 10 et 15.
Almanach de Versailles, 1800, p. 25 et 36.
Notice du Musée spécial, [1801-1802], p. 118.
Duchesne, 1804, p. 71.
Duchesne, 1806, p. 73.
Duchesne, 1810, p. 114.
Duchesne, 1815, p. 115.
Duchesne, 1821, p. 88.
Vaysse de Villiers, 1822, p. 160.
Vaysse de Villiers, 1827, p. 208.
Guide du voyageur, 1837, p. 148.
Soulié, 1859-1861, t. III, 1861, p. 511.
Nolhac, 1906, p. 128.
Nolhac, 1911, p. 282.
Oudinot, 1937, p. 208-209 et 213-214.
Souchal, 1967, p. 121-127, 138, 145, 185, 565, 570 et 586-589, no 6 (repr. pl. 4 et 5).
Souchal, 1977-1993, t. II, 1981, p. 54, no 64g (Girardon) ; t. III, 1987, p. 275-276, no 6 (Slodtz).
Maral, 2013, p. 13 (repr.), 284, 287 et 314.
Maral, 2015, p. 188-192, fig. 169.
Maral, 2019, p. 72-73.

Index

Index iconographique :
Aristée ; Phoque ; Protée

Cette sculpture appartient à l’ensemble :
Allée Royale

Œuvre en rapport dans la collection
Copyrights

Étapes de publication :
2021-07-21, publication initiale de la notice rédigée par Alexandre Maral et Cyril Pasquier

Pour citer cet article :
Alexandre Maral et Cyril Pasquier, Aristée et Protée, dans Catalogue des sculptures des jardins de Versailles, mis en ligne le 2021-07-21
https://sculptures-jardins.chateauversailles.fr/notice/notice.php?id=448

Choix du dossier où ajouter la notice

Vous devez sélectionner un dossier ou en créer un nouveau.
Vous devez saisir un nom de dossier.

Connexion

Courriel inconnu ou mot de passe incorrect. Veuillez réessayer.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous n'êtes pas encore inscrit ? Créer un compte
Vous avez oublié votre mot de passe ? Cliquez ici