Alexandre Maral, avec la collaboration de Cyril Pasquier
Les catalogues raisonnés d'inventaire de collection de musée produits par la RMN-GP
Logotype du château de Versailles

Nymphe et Amour tenant un carquois
Jean Raon (1631-1707)

Descriptif

Inventaire de 1707 : « Un grouppe de bronze représentant une rivière sous la figure d’une femme, ayant un diadème sur la teste avec une rose au-dessus. Elle est assise sur une draperie, qui passe sur son bras gauche et par-derrière le dos et qui luy couvre les deux cuisses. Elle apuye le coude droit sur une urne renversée, de laquelle il sort des fleurs et des coquilles, tenant dans sa main un bouquet de roses. Elle a le bras gauche estendu, dont elle tient un carcois rempli de flèches qu’un enfant à côté d’elle tient aussi. Cet enfant est couronné de branches de roziers et de roses et posé sur son pied gauche et sur le genou droit, ayant une écharpe autour de luy. Cette figure est de huit pieds et demi de proportion et est posé [sic] sur une terrasse ornée de feuilles d’eau et de coquilles. Elle a esté modelée par Raon et fondu [sic] par Kellers en 1688 ».

Inventaire de 1722 : « Une figure de bronze d’une nymphe couchée, le bras droit accoudé sur une urne d’où se répandent des fleurs qu’elle tient de la main. à côté d’elle est un Amour qui tient un carquois qu’il semble qu’elle luy veuille ôter. La plinte idem à la précédente [7 pieds 4 pouces de long et 3 pieds de large]. Par M. Raon ».

Historique

Paiement mentionné par les sources comptables à Jean Raon, « sur les modèles de trois groupes représentans deux Nimphes et un groupe d’animaux pour le petit parc », de février à décembre 1685.
Parfait paiement le 16 février 1687 pour « trois modèles de terre de trois groupes, dont deux de figures de Nimphes pour le bassin de Vénus […], dont il a réparé les cires pour couler en bronze à l’Arcenal ».
Paiements mentionnés au fondeur Jean-Balthasar Keller (pouvant se rapporter à cette œuvre), pour la fonte en cours de figures, de février 1687 à décembre 1688.
Parfait paiement de 3100 livres, selon l’estimation faite par Colbert de Villacerf, versé avant avril 1693.

Livrée le 6 décembre 1688 ou le 1er février 1689 et disposée sur la margelle septentrionale du bassin méridional du parterre d’Eau.
Déposée en juin ou juillet 1850 pour permettre la réfection du bassin et réinstallée au printemps 1851 sur la même margelle, à l’emplacement initial du groupe de Nymphe et jeune triton (inv. 1850.8926).
Déposée entre septembre 1939 et décembre 1940, dans le cadre de la défense passive, et probablement transportée dans le parc de l’abbaye des Vaux-de-Cernay.
Remise en place entre décembre 1940 et juin 1941.

Commentaire

Michel-Antoine Garreau, s’inspirant vraisemblablement de Simon Thomassin, représente un flambeau à la place du carquois tenu par l’Amour, par pure fantaisie.

Sources figurées

Thomassin, 1694, pl. 165 (Rivière).
Cochin, d’après Perrot, 1739.
Vaysse de Villiers, 1830, pl. 24.
Brière, 1911, p. 29-32, pl. LXXIX.
Photographe allemand, 1940, V.2019.73.5.

Bibliographie
Index

Index iconographique :
Nymphe ; Amour

Cette sculpture appartient à l’ensemble :
Parterre d’Eau

Copyrights

Étapes de publication :
2021-07-21, publication initiale de la notice rédigée par Alexandre Maral et Cyril Pasquier

Pour citer cet article :
Alexandre Maral et Cyril Pasquier, Nymphe et Amour tenant un carquois, dans Catalogue des sculptures des jardins de Versailles, mis en ligne le 2021-07-21
https://sculptures-jardins.chateauversailles.fr/notice/notice.php?id=430

Choix du dossier où ajouter la notice

Vous devez sélectionner un dossier ou en créer un nouveau.
Vous devez saisir un nom de dossier.

Connexion

Courriel inconnu ou mot de passe incorrect. Veuillez réessayer.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous n'êtes pas encore inscrit ? Créer un compte
Vous avez oublié votre mot de passe ? Cliquez ici