Alexandre Maral, avec la collaboration de Cyril Pasquier
Les catalogues raisonnés d'inventaire de collection de musée produits par la RMN-GP
Logotype du château de Versailles

Apollon
Guillaume Coustou Fils (1716-1777)

Illustration de comparaison
France-xxe siècle, Apollon, vers 1920. Photographie. Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon (Service des Archives), M5020_NV_8870
Descriptif

Statue représentant Apollon posant sur la jambe droite et regardant à droite. Sa tête est ceinte d’une couronne de laurier. Il a une draperie nouée à la taille, en haut de la cuisse gauche, qui lui couvre la moitié de la jambe droite, les hanches, une partie du bras gauche et le dos. Il tient de la main droite, baissée, un rouleau de papier et, de la main gauche, également baissée, deux couronnes de laurier. Il est chaussé de sandales. Derrière sa jambe gauche se trouve un fût de colonne sur lequel repose une lyre qu’il tient entre son avant-bras et sa hanche gauches. Derrière son pied droit, posés sur la terrasse, se trouvent une tête sur un parchemin, des outils et une branche de laurier.

Historique

Commandé en 1751 pour les jardins du château de Bellevue par la direction des Bâtiments du roi. Achevé à la fin de l’année 1752. Payé 10 000 livres.

Disposé en 1753 dans les jardins du château de Bellevue, au bosquet des Arts.
Saisi à la Révolution.
Probablement présenté en 1798 au musée spécial de l’École française à Versailles, bien que l’œuvre ne figure pas dans la notice du musée.
Envoyé en 1802 à Saint-Cloud par Pierre-Jacques Tinet, conservateur du musée spécial.
Inventorié en 1813 dans le « jardin de la Secrétairerie d’État », dénommé par la suite « jardin d’Apollon », où l’œuvre est attestée par les sources postérieures.
Revenu mutilé le 21 mars 1872 à Versailles.
Disposé le 28 avril 1877 au bosquet de l’Étoile, face à l’entrée sud-est, sur le socle occupé jusqu’alors par le Ganymède Médicis (MR 2002) de Jean Joly.
Probablement déposé en 1893 pour restauration et remis en place entre 1903, l’œuvre n’étant pas attestée cette année-là par le guide de Masson, et 1906.
Déposé avant octobre 1920.
Présenté à l’intérieur du château, au musée de la Vieille-Aile, peut-être dès 1921.
Installé en juin 1965 dans le vestibule de l’escalier de la Reine.

Restauré en 1828 par Jean-Baptiste Beaumont.
Doigts et partie du nez brisés en novembre 1854 par la chute d’une guérite dans les jardins de Saint-Cloud.
Couronne, nez, index et extrémité de l’auriculaire de la main droite refaits à une date inconnue, antérieure à 1864 ; index de la main droite signalé à refaire, bras droit cassé et extrémité de l’auriculaire de la main droite manquante en 1864.
Signalé « en mauvais état » en octobre 1892, l’avant-bras droit et les deux tiers de la couronne manquants.
Nez, partie de la couronne, avant bras droit et orteil du pied droit mentionnés manquants en février 1893.
Restauré au premier semestre 1893 par Jules-Louis Mabille.
Index de la main droite signalé brisé en août 1893.
Partie supérieure de la lyre retrouvée à terre le 26 novembre 1906.
Photographie reproduite dans l’étude de Paul Biver publiée en 1933 montrant l’œuvre mutilée : l’avant-bras droit, la couronne de lauriers tenue par la main gauche, la partie supérieure de la lyre, des feuilles de lauriers, dont Apollon est ceint, et deux orteils du pied droit manquants.
Parties manquantes refaites en 1937 par Édouard Bouet.

Commentaire

Les sources comptables ne mentionnent que deux acomptes, de 1200 livres chacun, en mars et décembre 1752, pour cette œuvre dont le prix était estimé à 10000 livres. Comme le suggère Marc Furcy-Raynaud (Furcy-Raynaud, 1927, p. 106 au sujet du Mercure de Guillaume II Coustou), les deux acomptes, qui concernent bien « une figure d’Apollon qu[e Coustou] fait en marbre pour le service du Roy destinée pour le jardin de Bellevue », seraient en fait à rapporter au Mercure de Coustou, car l’Apollon de Bellevue fut payé par Madame de Pompadour.
Curieusement dénommé « muse Érato » par le Programme du jeu des eaux en 1885, qui attribue l’œuvre à Jean Joly (vraisemblablement par confusion avec le Ganymède Médicis qui a occupé précédemment le socle) et un procès-verbal dressé le 26 novembre 1906.

Sources

Répertoire des ouvrages en cours d’exécution ou livrés, 1747-1756, p. 197 (Estimation de l’Apollon de Coustou pour Bellevue, exercice 1751).
Comptes des Bâtiments du roi, 1751, fol. 347 (28 mars 1752) et 348vo (26 décembre 1752).
État des sculptures livrées pour le château de Saint-Cloud, 4 et 12 août 1802.
Inventaire des sculptures du château de Saint-Cloud, 11 novembre 1813.
Inventaire des sculptures des château et jardins de Saint-Cloud, 1824.
Proposition de paiement à Beaumont pour restaurations, 10 juillet 1828.
Inventaire des sculptures des jardins du château de Saint-Cloud, 1845.
Inventaire du château de Saint-Cloud, 1850, p. 33.
Lettre de Rolin au comte de Nieuwerkerke du 9 novembre 1854.
Lettre de Fould au comte de Nieuwerkerke du 18 novembre 1854.
Inventaire du château de Saint-Cloud, 1857, p. 193.
État des sculptures des jardins des résidences impériales, 1863-1864, p. 74.
Registre de mouvements d’œuvres, 1870-1910, p. 5 et 238.
Listes des sculptures transférées de Saint-Cloud au Louvre et à Versailles, février-mars 1872.
Soulié, 1872, fol. 80ro (Lettre d’Eudore Soulié du 22 mars 1872).
Liste des travaux exécutés entre 1875 et 1880, mois d’avril 1877.
Lettre de Kaempfen à Bourgeois du 6 octobre 1892.
Liste des restaurations à exécuter aux sculptures des jardins de Versailles et Trianon, 20 février 1893.
Correspondance des conservateurs du musée de Versailles, 1889-1893, Lettre de Marcel Lambert à Pierre de Nolhac, reçue le 4 août 1893.
Procès-verbal du 26 novembre 1906.
Recensement des piédestaux vacants des jardins de Versailles, octobre 1920.
Lettre de Brière du 25 février 1937.
Mémoire de sculpture par Bouet, 25 octobre 1937.

Sources figurées

Schneider, [1855-1870], Photographie no 8 « Jardin d’Apollon en haut de la rampe ».
Société versaillaise de photographie, vers 1880-1900-2, V.6262.10.35.
Masson, 1906, pl. XIX.
Photographe France-xxe siècle, vers 1920, M5020_NV_8870.

Bibliographie

Notice du palais de Saint-Cloud, 1845, p. 51, no 341.
Programme du jeu des eaux, 1885, p. 12 (Muse Érato).
Nolhac, 1906, p. 94 et 96.
Nolhac, 1913, p. 82.
Furcy-Raynaud, 1927, p. 105-106.
Bulletin des Musées de France, septembre 1929, p. 209.
Biver, 1933, p. 84 et pl. 5.
Samoyault, 1971, p. 158-159 et 180, no 12.
Hoog, 1993, p. 38, no 52.
Cat. exp. Madame de Pompadour et les arts, 2002, p. 303-304, no 133 (notice de G. Scherf).

Index

Index iconographique :
Apollon

Cette sculpture appartient à l’ensemble :
Bosquet de l’Étoile

Copyrights

Étapes de publication :
2021-07-21, publication initiale de la notice rédigée par Alexandre Maral et Cyril Pasquier

Pour citer cet article :
Alexandre Maral et Cyril Pasquier, Apollon, dans Catalogue des sculptures des jardins de Versailles, mis en ligne le 2021-07-21
https://sculptures-jardins.chateauversailles.fr/notice/notice.php?id=129

Choix du dossier où ajouter la notice

Vous devez sélectionner un dossier ou en créer un nouveau.
Vous devez saisir un nom de dossier.

Connexion

Courriel inconnu ou mot de passe incorrect. Veuillez réessayer.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous n'êtes pas encore inscrit ? Créer un compte
Vous avez oublié votre mot de passe ? Cliquez ici