Alexandre Maral, avec la collaboration de Cyril Pasquier
Les catalogues raisonnés d'inventaire de collection de musée produits par la RMN-GP
Logotype du château de Versailles

Dame romaine qui tient des pavots
Statue antique

Illustration de comparaison
Agence des Bâtiments du roi, Trois statues du bosquet de la Salle des antiques : Faustine, Silène et Dame romaine, vers 1700. Dessin. Paris, Bibliothèque nationale de France, département des Estampes et de la Photographie, RESERVE FB-26-FOL, dessin no 1973 (microfilm F 001710)
Descriptif

Inventaire de 1707 : « Une statue de marbre blanc, en pied, représentant une femme ayant les cheveux retroussez et nouez en boucles derrière la teste, toute couverte d’une grande draperie jettée sur l’épaule gauche, qu’elle soutient de la main droite sur la mammelle gauche, et le bras gauche baissé, avec la draperie pendante dessus, et tenant dans sa main des graines de pavots. Cette figure a, de hauteur, quatre pieds trois pouces et demi. Le col est cassé en deux endroits ; le nez et le menton, les deux mains et les bouts des pieds sont rapportez et un doigt de la main gauche et les cheveux des deux côtez de la teste sont emportez ».

Inventaire de 1722 : « Une figure de Faustine antique, en pied, envelopée de draperie, dont le nez est restauré ; le menton et le col sont cassez ; la main droite, qu’elle a sur l’estomac, la gauche, dont elle tient un pavot, à laquelle il manque le doigt index, et les deux bouts des pieds sont modernes. Du dessus de la plinte au sommet de la tête, 4 pieds 3 pouces ».

Historique

Attestée en 1681 au bosquet de la Salle des antiques.
Déposée en 1704, lors de la transformation du bosquet, et transférée dans les jardins de Trianon, dans la Grande Salle Ronde-B (dite ensuite Salle de l’Enfant, Salle des Quatre-Figures puis Salle de Flore).
Probablement retirée entre 1764 et 1775 car non attestée par l’État des principaux objets de janvier 1775.
Transférée à Saint-Cloud à une date inconnue, l’inventaire des Musées royaux mentionnant que l’œuvre a été transportée de Saint-Cloud à Versailles en 1825.
Attestée en magasin à Versailles, à l’état de fragment, par l’inventaire des Musées royaux.
Installée au bosquet des Dômes au plus tard en août 1848.
Probablement transférée en réserve en 1896.
Aujourd’hui présentée à Versailles, au Grand Commun.

Col signalé cassé en deux endroits par l’inventaire de 1707 ; nez, menton, mains et extrémité des pieds rapportés, un doigt de la main gauche, probablement l’index signalé manquant en 1722, et cheveux emportés.
Nez signalé restauré par l’inventaire de 1722, menton et col cassés et index de la main gauche manquant ; mains et extrémités des pieds réputées modernes.
Tête et une portion du tronc « avec toute l’attention possible pour obtenir l’expression attribuée au caractère de cette statue », « main droite qui retient [l]a draperie à hauteur de la poitrine » et trois orteils refaits en 1831 par Jean-Baptiste Beaumont ; main gauche « devant tenir une bandelette selon ses attributs », à partir de la jointure du poignet, gros orteil du pied droit et six « portions de plis tant sur le devant que sur le côté gauche et le bas » de la tunique refaits en 1832 par le même sculpteur.
Orteil du pied droit mentionné à refaire en 1864.
Vandalisée dans la nuit du 20 au 21 juillet 1892 : tête, cou et épaules retrouvés le 21 juillet 1892 sur le boulevard de la Reine, à l’entrée du parc de Versailles ; fragment « immédiatement replacé », goujonné à nouveau.
Nez et deux mains mentionnés manquants en février 1893 ; note portée en marge indiquant que l’œuvre est « inutilisable » (mention reprise de la liste d’octobre 1892).

Commentaire

Identifiée en 2011 par Pierre-Hippolyte Pénet.

Plans

Agence des Bâtiments du roi, avant 1705, « Plan de la Gallerie des antiques, suprimée en 1704 » (microfilm H 186580).
Lepautre, 1711, fol. 50vo-51 « Plan général du palais de Trianon et de ses jardins », H (Dame romaine).
Agence des Bâtiments du roi, premier tiers du xviiie siècle, « Changé de place en 1713 » (microfilm H 186647).

Sources figurées

Martin, 1688.
Agence des Bâtiments du roi (fonds Robert de Cotte), vers 1700, no 1973 (microfilm F 001710) « Faustine ».

Bibliographie

Combes, 1681, p. 106 (Vestale).
Piganiol de La Force, 1701, p. 294 (Faustine).
Piganiol de La Force, 1707, p. 383 (Dame romaine).
Piganiol de La Force, 1764, t. II, p. 249 (Dame romaine).
Soulié, 1859-1861, t. III, 1861, p. 520 (Melpomène).
Cat. exp. Versailles et l’Antique, 2012, p. 45 (cat. 12, notice d’A. Maral).
Maral, 2014, p. 140-145 et cat. no 21, p. 151.
Maral, Pasquier, 2018, p. 107, 111 (fig. 32), 112 et 118.
Cat. exp. Chefs-d’œuvre retrouvés, 2022, p. 84-87, cat. 14 (notice de C. Pasquier).

Index

Index iconographique :
Cérès ; Faustine

Cette sculpture appartient aux ensembles :
Bosquet de la Salle des antiques
Bosquet des Dômes
Salles vertes

Copyrights

Étapes de publication :
2021-07-21, publication initiale de la notice rédigée par Alexandre Maral et Cyril Pasquier

Pour citer cet article :
Alexandre Maral et Cyril Pasquier, Dame romaine qui tient des pavots, dans Catalogue des sculptures des jardins de Versailles, mis en ligne le 2021-07-21
https://sculptures-jardins.chateauversailles.fr/notice/notice.php?id=486

Choix du dossier où ajouter la notice

Vous devez sélectionner un dossier ou en créer un nouveau.
Vous devez saisir un nom de dossier.

Connexion

Courriel inconnu ou mot de passe incorrect. Veuillez réessayer.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous n'êtes pas encore inscrit ? Créer un compte
Vous avez oublié votre mot de passe ? Cliquez ici