Alexandre Maral, avec la collaboration de Cyril Pasquier
Les catalogues raisonnés d'inventaire de collection de musée produits par la RMN-GP
Logotype du château de Versailles

Silène portant Bacchus, dit Grand Faune Borghèse

Illustration de comparaison
France début du xviiie siècle, Silène, statue de bronze. Gravure publiée dans Jean-Baptiste de Monicart, Versailles immortalisé par les merveilles parlantes, 1720, t. II, fig. 32
Descriptif

Inventaire de 1707 : « Une statue de bronze, en pied, représentant le vieux Silenne antique, nud, couronnée [sic] de feuilles de lierre garnie de ses graines, ayant le coude gauche et le corps apuyé contre un tronc d’arbre entouré de lierre, tenant le jeune Baccus entre ses bras, qu’il carresse. Cette figure est de cinq pieds dix pouces. Fondu sur l’antique par les Kellers en 1685 ».

Inventaire de 1722 : « Une figure de bronze, moulée sur l’antique, représentant le Faune tenant un enfant dans ses bras. Du dessus de la plinte à l’extrémité de la tête, 6 pieds 6 pouces ».

Historique

Paiements mentionnés par les sources comptables au fondeur Jean-Balthasar Keller (pouvant se rapporter à cette œuvre) en décembre 1683 pour « les figures qu’il doibt fondre » et d’août à novembre 1685 pour « des figures qu’il a fondues et celles qui sont prestes à fondre » puis paiement de janvier à mars 1686 pour « des figures de bronze qu’il a fondues ».
Paiement à Guillaume Cassegrain en novembre 1684 pour « les figures de plastre qu’il a coulées ».
Parfait paiement de 2400 livres à Keller, selon l’estimation faite par Colbert de Villacerf, versé avant avril 1693.

Moule ou « creux », d’après l’antique de la collection Borghèse, tiré de la salle des Antiques du Palais-Royal à Paris, livré à Keller le 25 avril 1685 sur ordre de Louvois du 18 avril 1685.
Bronze livré le 12 novembre 1686 et disposé au sommet de l’escalier oriental des Cent-Marches.
Vraisemblablement transféré vers juillet 1705 au pied de la façade occidentale du corps central du château, 400 livres de plomb étant délivrées le 9 juillet 1705 « aux marbriers, pour les piédestaux des bronzes de la terrasse du jardin ».
Transporté entre septembre 1939 et décembre 1940, dans le cadre de la défense passive, dans le parc de l’abbaye des Vaux-de-Cernay.
Remis en place entre décembre 1940 et juin 1941.

Signalé très détérioré, le bronze présentant des varices et déchirures, par la commission des Monuments historiques dans sa séance du 14 mai 1923.
Restauré en 1924-1925 par le fondeur Eugène Rudier avec l’aide du sculpteur Alexandre Clerget, d’après une note manuscrite de Gaston Brière, et, en 2004- 2005, par Antoine Amarger.

Plans

Raymond, d’après Girard, 1714, Q.
Delagrive, 1753, Parterre d’Eau, no 1.
Contant de La Motte, 1783, Parterre d’Eau, no 5.
Maral, 2019, no 1.

Sources figurées
Index

Index iconographique :
Bacchus ; Silène

Cette sculpture appartient aux ensembles :
Parterre d’Eau
Parterre du Midi

Copyrights

Étapes de publication :
2021-07-21, publication initiale de la notice rédigée par Alexandre Maral et Cyril Pasquier

Pour citer cet article :
Alexandre Maral et Cyril Pasquier, Silène portant Bacchus, dit Grand Faune Borghèse, dans Catalogue des sculptures des jardins de Versailles, mis en ligne le 2021-07-21
https://sculptures-jardins.chateauversailles.fr/notice/notice.php?id=38

Choix du dossier où ajouter la notice

Vous devez sélectionner un dossier ou en créer un nouveau.
Vous devez saisir un nom de dossier.

Connexion

Courriel inconnu ou mot de passe incorrect. Veuillez réessayer.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous n'êtes pas encore inscrit ? Créer un compte
Vous avez oublié votre mot de passe ? Cliquez ici