Alexandre Maral, avec la collaboration de Cyril Pasquier
Les catalogues raisonnés d'inventaire de collection de musée produits par la RMN-GP
Logotype du château de Versailles

Louis XIV
Martin Desjardins (1637?-1694) et Jean-François Lorta (1752-1837)

Illustration de comparaison
Simon Thomassin, Louis Le Grand. Gravure publiée dans Simon Thomassin, Recueil des statues, groupes, fontaines, termes, vases et autres magnifiques ornemens du château et parc de Versailles, 1694, pl. 86. Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, GR 159
Descriptif

Inventaire de 1707 : « Une statue de marbre blanc, en pied, représentant le roy vêtu d’une cotte d’armes à la romaine orné [sic] de lambrequins et de fleurs de lis, ayant un grand manteau jettez [sic] par-dessus les espaulles pendant par-derrière le dos, semé de fleurs de lis. Le bras droit est nud et baissé, tenant un bâton de commandement dans la main, le gauche aussi nud est apuyé sur sa hanche. Il a l’espée au côté et des brodequins aux deux jambes, ornez de peau de lyon avec des mufles. Derrière le pied droit est un bouclier sur lequel est posé un casque entouré d’une branche de laurier et orné d’un cheval Pégaze en cime, avec un bouquet de plume. Cette figure a, de hauteur, dix pieds cinq pouces et a été faite par Desjardins en 1683 ».

Inventaire de 1722 : « Une figure de marbre blanc, représentant Louis XIIII vêtu à la romaine, ayant la main gauche sur le côté et, dans la droite, le bâton royal; un casque est à côté de la jambe droite. Du dessus de la plinte au sommet de la tête, de 9 à 10 pieds. La plinte a sur la face 4 pieds 9 pouces et 3 pieds 6 pouces par le côté. Par M. Desjardins ».

Historique

Mention d’un paiement de Martin Desjardins à hauteur de 10 000 livres par les sources comptables, le 29 juin 1679, au banquier Formont, « pour un blot de marbre blanc livré à M. le duc de La Feuillade, par ordre du Roy ».

Commandé en 1679 pour la place des Victoires à Paris par François III d’Aubusson, duc de La Feuillade.
Achevé par Claude Bertin selon les sources de la fin du xviie siècle.
Offert au roi en 1683 et transporté à Versailles au plus tard au mois de juillet, le charpentier Joseph Virot ayant été rétribué le 22 juillet « pour avoir fait voiturer à Versailles la figure de marbre du Roy faite par le Sr Desjardins ».
D’abord disposé devant la porte de l’Orangerie selon le libellé du paiement à Virot du 9 avril 1684.
Transféré au plus tard en avril 1684 à l’intérieur de l’Orangerie, dans la niche principale, où la statue est inventoriée en 1686 (emplacement réputé provisoire par Georges Guillet de Saint-Georges en 1695).
Inscription « Pace beat totum bello qui terruit orbem » relevée sur la plinthe en 1687 par Nicodème Tessin, qui localise l’œuvre plus précisément, « au millieu, devant la porte de l’Orangerie, […] dans une grande niche ».
Déposé en 1793 pour être modifié sur ordre des représentants du peuple à Versailles Delacroix et Musset, par le sculpteur Claude Dejoux qui mentionne « avoir fait les changements de la statue en marbre du ci-devant roi Louis XIV qui étoit dans l’Orangerie de Versailles, de la proportion de onze pieds, en y substituant, dans la même masse de marbre, la tête du Mars français avec ses accessoires, et avoir resculpté le manteau pour donner un accord et du style à cette nouvelle statue ».
Attesté en 1797 dans l’Orangerie, à son emplacement d’origine.

Un morceau signalé à rapporter dans les lambrequins en 1785-1786.
Perruque remplacée par un bonnet phrygien, bâton de commandement remplacé par une pique et inscription « Mars Français, protecteur de la liberté du monde » gravée sur le piédestal d’après la relation de Friedrich Johann Lorenz Meyer.
Inscription, gravée sur la plinthe (probablement celle signalée par Meyer en 1798), supprimée et bâton de maréchal, tenu dans la main, « ôté avec précision » au premier trimestre 1809 par le marbrier Boichard.
Tête de Louis XIV restituée en 1815-1816, sur décision du comte de Blacas de décembre 1814, par Jean-François Lorta, rétribué 2400 francs pour ce travail entre décembre 1815 et novembre 1816 (modèle de la tête terminé en octobre 1815 et exécution du marbre achevée en novembre 1816).
Bâton de maréchal, deux fleurs de lys sur l’épaule droite et cinq au bas de la cuirasse exécutés et rapportés au deuxième trimestre 1817 par Jean-François Lorta ; tête refaite ajustée.

Sources

Comptes des Bâtiments du roi, 1664-1715, II, 315, 374, 479, 882.
Inventaire des sculptures des jardins de Versailles, 1686, p. 96, no 150.
Relation de Tessin, 1687, p. 159.
Relation de Tessin, 1687-1, p. 261.
Inventaire des sculptures des jardins de Versailles, 1er janvier 1694, p. 29 (sans no ).
Description des jardins de Versailles par Jourdain, janvier 1695, fol. 4vo.
Conférences de l’Académie royale de peinture et de sculpture, 1648-1792, t. II, vol. 2, p. 576-578 (Conférence de Guillet de Saint-Georges du 5 décembre 1695).
Description des sculptures des jardins de Versailles, [juin 1698-avril 1699], p. [109]-110 (Le Roy).
Description des sculptures des jardins de Versailles, [1699-1702], fol. 73.
Inventaire des sculptures, 1707, p. 299-301.
Inventaire des sculptures, 1722, p. 60-61.
État des restaurations à faire aux sculptures en marbre des jardins de Versailles et Trianon par Dupré en 1785-1786.
Description par Durameau, 1787, p. 132.
État des ouvrages de sculpture faits par Dejoux, 1793.
Mémoire de marbrerie et sculpture par Boichard, 1809.
Correspondance de Denon, 1802-1815, p. 186-187, no 3292 (Lettre au comte de Blacas du 6 décembre 1814) et p. 189-190, no 3302 (Lettre au marquis de Cubières du 15 décembre 1814).
Lettre du comte de Blacas à Denon du 14 décembre 1814.
Lettre du marquis de Cubières à Denon du 10 septembre 1815.
Lettre de Lavallée au comte de Vaublanc du 18 octobre 1815.
Demande de marbre par Lorta, 3 novembre 1815.
Rapport au comte de Forbin du 26 décembre 1815.
Lettre du marquis de Cubières au chevalier de La Vallée du 3 avril 1816.
Lettre du comte de Forbin au comte de Pradel du 9 novembre 1816.
Garreau, 1816, p. 246-[247].
Mémoire des restaurations faites par Lorta entre juillet et septembre 1817.
Inventaire des sculptures des jardins de Versailles, [1819].

Plans

Lepautre, 1711, fol. 8vo-9 « Plan de l’Orangerie », no 1.
Contant de La Motte, 1783, Orangerie, no 1.

Bibliographie

Mercure galant, décembre 1681, p. 260.
Piganiol de La Force, 1701, p. 236-237.
Dezallier d’Argenville, 1755, p. 116-117.
Piganiol de La Force, 1764, t. II, p. 101.
Dezallier d’Argenville, 1779, p. 137.
Dezallier d’Argenville, 1787, t. II, p. 105.
Almanach de Versailles, 1789, p. 45 et 53.
Almanach de Versailles, 1797, p. 18 (sans identité).
Meyer, 1798, p. 293-294.
Almanach de Versailles, 1800, p. 29 et 38 (Mars).
Notice du Musée spécial, [1801-1802], p. 121 (Mars).
Duchesne, 1804, p. 73.
Duchesne, 1806, p. 75.
Duchesne, 1810, p. 122.
Duchesne, 1815, p. 128 (Mars).
Duchesne, 1821, p. 93 (Louis XIV).
Vaysse de Villiers, 1822, p. 138.
Vaysse de Villiers, 1827, p. 181-182.
Guide du voyageur, 1837, p. 124.
Soulié, 1859-1861, t. III, 1861, p. 497.
Souchal, 1977-1993, t. I, 1977, p. 251, no 41.
Cat. exp. Versailles et l’Antique, 2012, p. 252 (A. Maral).

Index

Index iconographique :
Lion (tête) ; Louis XIV ; Pégase

Cette sculpture appartient à l’ensemble :
Orangerie et pièce d’eau des Suisses

Copyrights

Étapes de publication :
2021-07-21, publication initiale de la notice rédigée par Alexandre Maral et Cyril Pasquier

Pour citer cet article :
Alexandre Maral et Cyril Pasquier, Louis XIV, dans Catalogue des sculptures des jardins de Versailles, mis en ligne le 2021-07-21
https://sculptures-jardins.chateauversailles.fr/notice/notice.php?id=157

Choix du dossier où ajouter la notice

Vous devez sélectionner un dossier ou en créer un nouveau.
Vous devez saisir un nom de dossier.

Connexion

Courriel inconnu ou mot de passe incorrect. Veuillez réessayer.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous n'êtes pas encore inscrit ? Créer un compte
Vous avez oublié votre mot de passe ? Cliquez ici