Alexandre Maral, avec la collaboration de Cyril Pasquier
Les catalogues raisonnés d'inventaire de collection de musée produits par la RMN-GP
Logotype du château de Versailles

Joueuse de tambourin et Amour
Louis Lerambert (1620-1670)

Descriptif

Statue représentant une femme posant sur la jambe droite. Elle est vêtue d’une ample draperie qui tombe derrière elle et laisse son épaule droite, sur laquelle passe une lanière maintenant son vêtement. Ses bras, ses chevilles et ses pieds sont découverts. Elle a la main droite sur la hanche, tenant sa draperie, et le bras droit, baissé, tenant un tambourin contre sa hanche gauche. Derrière elle, à sa droite, un Amour tend son bras droit et pointe son index.

Historique

Paiements mentionnés par les sources comptables à Louis Lerambert, pour « les quatre figures qu’il a faites autour du Grand Rondeau de Versailles », de mai 1665 à janvier 1666.

Exécution des « figures de pierre, de sept pieds de hault, […] pour servir dans le petit parc de Versailles » mentionnée en cours par la quittance de Lerambert du 3 septembre 1664.
Disposée entre 1664 et 1665 au pourtour du bassin du Rondeau, futur bassin du Dragon.
Transférée avant 1681 au pourtour du bassin d’Apollon.
Offerte par Louis XIV à son frère.
Transportée en février 1693 au jardin du Palais-Royal, à Paris, d’après le paiement du 8 février 1693 à Fossier fils, garde du magasin des marbres, attestant du transport de l’œuvre, et la mention faite en mars 1693 par Georges Guillet de Saint-Georges.
Disparue en 1782.

Sources

Quittances de peintres, sculpteurs et architectes, 1535-1711, p. 40, no LXXIII (Quittance du 3 septembre 1664).
Comptes des Bâtiments du roi, 1664-1715, I, 79 ; III, 855.
Conférences de l’Académie royale de peinture et de sculpture, 1648-1792, t. II, vol. 1, p. 298 (Conférence de Guillet de Saint-Georges du 7 octobre 1690) ; t. II, vol. 2, p. 504-506 (Conférence de Guillet de Saint-Georges du 7 mars 1693).

Sources figurées

Lepautre, 1672-1, « Statue d’une joueuse de tambour, avec un petit Amour auprès d’elle, haute de sept pieds. Dans les jardins de Versailles. Par Louis Lerambert, de Paris ».
Chastillon, 1683.
Thomassin, 1694, pl. 82 (Bacchante).

Bibliographie

Combes, 1681, p. 103.
Piganiol de La Force, 1742, t. II, p. 245.
Perrault, 1759, p. 159.
Dezallier d’Argenville, 1787, t. II, p. 176.
Nolhac, 1899-1, p. 95-99.
Champier, 1900, p. 435-436.
Nolhac, 1901, p. 45-47.
Souchal, 1977-1993, t. II, 1981, p. 393, no 12.
Krause, 1994, p. 52.
Hedin, 2004, p. 74-111.
Hedin, 2012, p. 184-185.
Maral, 2013, p. 51-53.
Hedin, 2016, p. 307-312, 316 et 334.

Index

Index iconographique :
Amour ; Bacchante

Cette sculpture appartient aux ensembles :
Demi-lune du bassin d’Apollon
Allée d’Eau
Petite Commande

Copyrights

Étapes de publication :
2021-07-21, publication initiale de la notice rédigée par Alexandre Maral et Cyril Pasquier

Pour citer cet article :
Alexandre Maral et Cyril Pasquier, Joueuse de tambourin et Amour, dans Catalogue des sculptures des jardins de Versailles, mis en ligne le 2021-07-21
https://sculptures-jardins.chateauversailles.fr/notice/notice.php?id=868

Choix du dossier où ajouter la notice

Vous devez sélectionner un dossier ou en créer un nouveau.
Vous devez saisir un nom de dossier.

Connexion

Courriel inconnu ou mot de passe incorrect. Veuillez réessayer.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous n'êtes pas encore inscrit ? Créer un compte
Vous avez oublié votre mot de passe ? Cliquez ici