Alexandre Maral, avec la collaboration de Cyril Pasquier
Les catalogues raisonnés d'inventaire de collection de musée produits par la RMN-GP
Logotype du château de Versailles

Hercule Richelieu
Statue antique

Illustration de comparaison
France-xxe siècle, Hercule Richelieu, vers 1920. Photographie. Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon (Service des Archives), M5020_NV_8871
Descriptif

Statue représentant un Hercule, nu, barbu, regardant à gauche. Il pose sur la jambe droite à côté de laquelle se trouve un tronc d’arbre qui monte au niveau de sa hanche. Il porte sur les épaules une dépouille de lion, dont les pattes sont nouées sur la poitrine, passant derrière le dos et tombant en écharpe sur le bras gauche. Il a le bras droit baissé tenant dans sa main trois pommes et le bras gauche plié, tenant une massue qui repose contre sa cuisse.

Historique

Acquis en 1633 par Richelieu.
Représenté par Jean Marot sur une façade du château de Richelieu, dans une niche au-dessus du pont-levis.
Attesté en 1800 à l’extérieur du château.
Choisi en 1800 pour le musée du Louvre par Léon Dufourny et Ennius-Quirinus Visconti.
Parvenu à Paris le 15 juillet 1801.
Disposé entre 1824 et 1827 sur l’allée sud d’Apollon au Grand Canal.
Déposé en 1926.
Aujourd’hui conservé à l’état fragmentaire en réserve à Versailles, à la Petite écurie.

Majeure partie du corps réputée antique par l’inventaire dressé au château de Richelieu en 1800.
Tête réputée moderne par l’inventaire de 1810.
Sculpture, en vingt-quatre morceaux, remontée ; dessus de la tête, cou, arrière de l’épaule gauche, peau de lion, arrière de l’épaule droite, arrière du bras droit, hanches, fesse gauche, massue, pied droit, genoux et un doigt à chaque main restaurés au troisième trimestre 1824 par Jean-Baptiste Beaumont.
Tête et bras droit rapportés, massue en pièces, cuisse et jambe droites refaites vraisemblablement entre janvier et mars 1855.
Pièce à la massue mentionnée manquante en février 1893 ; note portée en marge indiquant que l’œuvre est « inutilisable, à remplacer ».

Commentaire

L’inventaire de 1810 décrit correctement cet Hercule, « debout, revêtu de la dépouille du lieu néméen [dont] la tête barbue est moderne », indique qu’il est en marbre grechetto et provient du château de Richelieu, mais renvoie par erreur à l’Hercule inventorié sous le numéro 218 par l’inventaire des Musées royaux.
Réputé d’après l’antique par l’inventaire de 1850.
Identifié dans les réserves par Cyril Pasquier.

Plans

Laurent, 1829, Pourtour [du bassin d’Apollon], côté du midi, k.
Masson, 1903, pl. 11.

Sources figurées

Marot, troisième quart du xviie siècle, « Élévation de l’entrée du pont-levis du chasteau de Richelieu, de l’ordonnance de Jaq[ues] Le Mercier, Architecte du roy / 1. Un Hercule antique ».
Masson, 1906, pl. IX.
Photographe France-xxe siècle, vers 1920, M5020_NV_8871.

Bibliographie

Vaysse de Villiers, 1827, p. 209-210.
Guide du voyageur, 1837, p. 151.
Soulié, 1859-1861, t. III, 1861, p. 512.
Bonnaffé, 1883, p. 91.
Pinatel, 1963, p. 77, 99, 209 et 218-219.
Pinatel, 1979, p. 125.
Pinatel, 1985, p. 7.
Pasquier, 2019, p. 78-79 (fig. 6).

Index

Index iconographique :
Hercule ; Lion de Némée (peau)

Cette sculpture appartient à l’ensemble :
Allées d’Apollon au Grand Canal

Œuvre en rapport dans la collection
Copyrights

Étapes de publication :
2021-07-21, publication initiale de la notice rédigée par Alexandre Maral et Cyril Pasquier

Pour citer cet article :
Alexandre Maral et Cyril Pasquier, Hercule Richelieu, dans Catalogue des sculptures des jardins de Versailles, mis en ligne le 2021-07-21
https://sculptures-jardins.chateauversailles.fr/notice/notice.php?id=488

Choix du dossier où ajouter la notice

Vous devez sélectionner un dossier ou en créer un nouveau.
Vous devez saisir un nom de dossier.

Connexion

Courriel inconnu ou mot de passe incorrect. Veuillez réessayer.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous n'êtes pas encore inscrit ? Créer un compte
Vous avez oublié votre mot de passe ? Cliquez ici