Alexandre Maral, avec la collaboration de Cyril Pasquier
Les catalogues raisonnés d'inventaire de collection de musée produits par la RMN-GP
Logotype du château de Versailles

Cléopâtre mourant
Jean-Baptiste Goy (1666-1738) d’après Italie-xviie siècle

Illustration de comparaison
Simon Thomassin, Cléopâtre, antique. Gravure publiée dans Simon Thomassin, Recueil des statues, groupes, fontaines, termes, vases et autres magnifiques ornemens du château et parc de Versailles, 1694, pl. 22. Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, GR 159
Descriptif

Inventaire de 1686 : « Cléopâte [sic] est une antique en figure de femme, regardant à gauche, entortilliée d’un serpent qui luy picque la mamelle, et un vaze derrier elle. Faite par le Sr de Francqueville. De 5 pieds 9 pouces de haut ».

Inventaire de 1707 : « Une statue de marbre blanc représentant Cléopâtre, nue, regardant en haut et tenant de la main droite, à demi levée, un serpent qui la pique à la mammelle et qui tourne autour du bras et passe par-derrière le dos et autour de son bras gauche, qui est baissé. Derrière la jambe gauche est un piédestal sur lequel est posée une buire. Cette figure a, de hauteur, cinq pieds dix pouces, y compris la plinte ».

Inventaire de 1722 : « Une Cléopâtre en pied, nue, posant sur la jambe droite, tenant de ses deux mains un serpent qui lui pique le sein. à côté d’elle est un petit vase ».

Historique

Paiement le 9 avril 1684 à Galand (peut-être Antoine Galland, antiquaire du roi) « pour une figure de marbre blanc représentant Cléopastre, qu’il a livrée pour le service de S.M. ».
Paiement le 1er juillet 1696, pouvant se rapporter à cette œuvre, au marbrier Pierre Lisqui « pour les ouvrages qu’il a faits au globe et à la Cléopâtre de Meudon ».

Peut-être la Cléopâtre mentionnée par les sources comptables, livrée au plus tard en avril 1684.
Inventoriée en 1686 entre le bassin d’Apollon et le Grand Canal, où elle est située précisément côté sud, sur le cinquième piédestal à partir du bassin d’Apollon, par le plan correspondant à l’inventaire de 1686.
Retirée entre 1686 et 1693, date à laquelle l’œuvre est attestée en réserve, avec attribution à Jean-Baptiste Goy.
Offerte en 1695 par Louis XIV à son fils, le Grand Dauphin, pour son château de Meudon.
Mentionnée dans les jardins du château de Meudon, « posée près le grand bassin ovale du jardin bas », par la liste des objets donnés par Louis XIV à Monseigneur, qui indique que la statue a été « tirée du magazin de Paris en juin 1696 ».
Vraisemblablement la Cléopâtre, située à Meudon, dont l’exécution du piédestal est mentionnée par les sources comptables en janvier et avril 1699.
Revenue à Versailles, où elle est attestée en magasin en 1707.
Envoyée le 26 mars 1709 par ordre du marquis d’Antin à Meudon, où elle est inventoriée en 1722, dans les jardins, « vis-à-vis le château Neuf du côté du bois ».
Inventoriée en 1775 sur l’esplanade du château Neuf, probablement au même emplacement qu’en 1722.
Mentionnée le 8 novembre 1794 à Meudon, « dans la demie-lune [sic] en face du Château neuf du côté du petit parc ».
Attestée en magasin à Versailles par l’inventaire des Musées royaux.
Disposée en 1827, après restauration, sur l’allée nord d’Apollon au Grand Canal.

Pieds signalés mutilés en 1794.
Restaurée entre juin et septembre 1827 par Jean-Baptiste Beaumont : une tresse, un doigt à chaque main et gros orteils refaits et trois morceaux rapportés aux jambes.
Gros orteils signalés en 1864 à refaire.
Un orteil refait entre septembre et décembre 1945 par Georges Chauvel.

Commentaire

Attribution à Jean-Baptiste Goy reprise par Geneviève Bresc-Bautier.

Plans

Agence des Bâtiments du roi, [1686], « Plan du bassin d’Apollon et teste du Canal », no 65.
Laurent, 1829, Pourtour [du bassin d’Apollon], côté du nord, l (réputée antique).
Maral, 2019, no 140.

Sources figurées

Thomassin, 1694, pl. 22 (Cléopâtre, antique).

Bibliographie

Vaysse de Villiers, 1827, p. 209.
Guide du voyageur, 1837, p. 150.
Soulié, 1859-1861, t. III, 1861, p. 513.
Pinatel, 1963, p. 78-79, 185-186 (cat. 16) et 218-219.
Bresc-Bautier, 1996, p. 75.

Index

Index iconographique :
Cléopâtre ; Serpent

Cette sculpture appartient à l’ensemble :
Allées d’Apollon au Grand Canal

Copyrights

Étapes de publication :
2021-07-21, publication initiale de la notice rédigée par Alexandre Maral et Cyril Pasquier

Pour citer cet article :
Alexandre Maral et Cyril Pasquier, Cléopâtre mourant, dans Catalogue des sculptures des jardins de Versailles, mis en ligne le 2021-07-21
https://sculptures-jardins.chateauversailles.fr/notice/notice.php?id=180

Choix du dossier où ajouter la notice

Vous devez sélectionner un dossier ou en créer un nouveau.
Vous devez saisir un nom de dossier.

Connexion

Courriel inconnu ou mot de passe incorrect. Veuillez réessayer.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous n'êtes pas encore inscrit ? Créer un compte
Vous avez oublié votre mot de passe ? Cliquez ici