Alexandre Maral, avec la collaboration de Cyril Pasquier
Les catalogues raisonnés d'inventaire de collection de musée produits par la RMN-GP
Logotype du château de Versailles

Empereur romain
Statue antique

Illustration de comparaison
Alexandre Bourdier, Empereur romain, [1895-1907]. Photographie. Charenton-le-Pont, Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, MH0093111
Descriptif

Soulié, 1855 : « Empereur romain, statue antique en marbre. Il tient dans la main gauche une boule et de la droite un bâton de commandement »

Historique

Disposé entre 1822, après restauration par Jean-François Lorta dans son atelier, et 1827 sur l’allée nord d’Apollon au Grand Canal.

Tête, torse, bras et jambes « qui ne tenaient plus » démontés puis remontés, au moyen d’agrafes et de goujons, une feuille de vigne exécutée « pour couvrir les parties nobles », un doigt refait à la main droite, morceaux manquants au bras droit et à l’épaule droite « refait[s], consolidé[s] et rattaché[s] » et plusieurs morceaux rapportés – trois dans les joints du cou, trois au bras gauche (dont un « fort morceau » au-dessus du bras), un sur l’omoplate et un au-dessous de l’épaule droite pour cacher des agrafes, un petit à l’extrémité du bâton tenu de la main droite, huit au torse, sur les fesses et la cuisse droite, un au-dessous du genou gauche, trois à la jambe droite, divisée en deux parties (un « dans le dedans de la jambe », un sur le genou et un sur le talon), deux grands (de 19 × 24 × 14 cm et 11 × 15 × 8 cm) au tronc d’arbre et quatre bandes au tronc d’arbre, autant au pourtour du joint du bras droit et plusieurs alèzes de marbre pour dissimuler des goujons et « remplir les joints des jonctions des assises de ladite figure » – au premier semestre 1822 par Jean-François Lorta.
Nombreuses restaurations, effectuées vraisemblablement entre janvier et mars 1855, à l’épaule, aux cuisses et aux jambes ; joint horizontal vers le bassin et au-dessus des genoux.
Index de la main droite signalé manquant en 1864.
Bras gauche mentionné manquant en février 1893 ; partie du bras, avant-bras et main gauches manquants sur une photographie d’Alexandre Bourdier datant de la même époque.
Bras gauche entièrement refait en 1945 par Georges Chauvel.

Commentaire

Bien qu’ayant des similitudes avec le Tibère jeune attesté au xviiie siècle dans les jardins de Marly, cet Empereur romain s’en distingue par son absence de draperie.
L’œuvre a pu être identifiée (notamment par Laurent et l’auteur du Guide du voyageur) à une représentation d’Hercule en raison de la nudité héroïque du personnage.

Plans

Laurent, 1829, Pourtour [du bassin d’Apollon], côté du nord, g (Hercule).
Maral, 2019, no 135.

Sources figurées

Bourdier, [1895-1907], MH0093111.
Masson, 1906, pl. IX.

Bibliographie

Vaysse de Villiers, 1827, p. 209 (Empereur romain ; antique).
Guide du voyageur, 1837, p. 149 (Hercule).
Soulié, 1854-1855, t. II, 1855, p. 782 (Empereur romain ; antique).
Pinatel, 1963, p. 69, 72-73, 94, 98, 132-133 (cat. 2), 205, 218-219 et pl. III.
Pinatel, 1979, p. 115-116 et 125.

Index

Index iconographique :
Empereur romain

Cette sculpture appartient à l’ensemble :
Allées d’Apollon au Grand Canal

Copyrights

Étapes de publication :
2021-07-21, publication initiale de la notice rédigée par Alexandre Maral et Cyril Pasquier

Pour citer cet article :
Alexandre Maral et Cyril Pasquier, Empereur romain, dans Catalogue des sculptures des jardins de Versailles, mis en ligne le 2021-07-21
https://sculptures-jardins.chateauversailles.fr/notice/notice.php?id=54

Choix du dossier où ajouter la notice

Vous devez sélectionner un dossier ou en créer un nouveau.
Vous devez saisir un nom de dossier.

Connexion

Courriel inconnu ou mot de passe incorrect. Veuillez réessayer.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous devez saisir le couriel avec lequel vous vous êtes inscrit.
Vous n'êtes pas encore inscrit ? Créer un compte
Vous avez oublié votre mot de passe ? Cliquez ici